Sur les animaux

Sport équestre: règles de base

Pin
Send
Share
Send


Le présent règlement des compétitions de courses de chevaux à distance - 7e édition, entrera en vigueur le 1er janvier 2009. À partir de la date susmentionnée, toutes les autres publications et documents officiels publiés antérieurement sont considérés comme invalides. Cette brochure expose en détail les règles FEI régissant les compétitions internationales d'équitation, qui doivent être lues conformément à la charte, aux règles générales et au règlement vétérinaire. Tous les cas ne peuvent être prévus dans le présent règlement.

En conséquence, cette édition des Règles est conçue pour améliorer ce sport, selon les circonstances, en se référant aux informations / notes d'application du manuel pour des suggestions et des recommandations sur la façon de gérer en toute sécurité cette discipline et les activités qui y sont liées.

En toute circonstance imprévue ou exceptionnelle, la tâche du collège des juges et vétérinaires est de prendre une décision dans un esprit sportif et au plus près des exigences du présent Règlement FEI et du Règlement Général.

La Fédération équestre internationale (FEI) espère que toutes les personnes impliquées dans le sport équestre international adhéreront au Code de conduite de la FEI et reconnaîtront et accepteront le fait que le bien-être d'un cheval doit toujours être primordial et ne doit jamais être subordonné à la compétition ou à des intérêts commerciaux. .

À toutes les étapes de la préparation et de l'entraînement des chevaux pour la compétition, le bien-être du cheval doit primer sur toutes les autres questions. Cela comprend la bonne gestion des chevaux, les méthodes d'entraînement, les soins vétérinaires, le forgeage et le transport.

Les chevaux et les cavaliers doivent être bien préparés et en bonne santé avant d'être autorisés à concourir. Cela s'applique à l'utilisation de médicaments, aux opérations chirurgicales qui menacent la santé et la sécurité, à la grossesse de juments et à l'abus de dispositifs médicaux auxiliaires.

Les événements sportifs ne doivent pas nuire au bien-être du cheval.

Cela signifie qu'une attention particulière doit être accordée au lieu de la compétition, aux conditions météorologiques, aux conditions du sol, aux conditions de placement des chevaux, à la sécurité des pistes et à la préparation des chevaux au transport.

Il est nécessaire de garantir une attention appropriée aux chevaux après la fin de la compétition, ainsi qu'un traitement humain de ceux-ci lorsque la carrière sportive des chevaux est terminée. Il s'agit de soins vétérinaires appropriés en cas de blessure pendant la compétition, de mort indolore et d'euthanasie.

La FEI encourage toutes les personnes impliquées dans le sport à rechercher une bonne éducation dans leur domaine.

Une copie complète de ce code peut être obtenue auprès de la FEI.

La discipline

Le sport équestre est finalement entré dans le système des Jeux Olympiques en 1912. Aux Jeux de Suède, des compétitions de dressage et de concours complet ont eu lieu. Sur le territoire de la Russie moderne, les sports équestres classiques ne se sont répandus qu'après la révolution. La plupart du temps, de grands tournois ont eu lieu dans l'armée, mais il y avait aussi des compétitions amateurs entre les participants des écoles et clubs équestres.

En 1952, l'Union soviétique est entrée dans la structure de la Fédération équestre internationale, entrant ainsi sur la scène mondiale. Cela a permis aux coureurs nationaux de remporter plusieurs médailles aux Jeux mondiaux FEI à Varsovie l'année prochaine. En 1960, les cavaliers soviétiques ont remporté la première médaille d'or aux Jeux olympiques.

À ce jour, les tournois les plus importants dans les sports équestres sont:

  • Jeux olympiques
  • Jeux équestres mondiaux,
  • Coupe du monde
  • Coupe du monde
  • championnats continentaux.

Les sports équestres officiels FEI comprennent:

  • saut d'obstacles
  • dressage
  • concours complet,
  • saut
  • conduite
  • courses de distance.

Chacun d'eux a ses propres règles pour organiser des compétitions, des exigences et des fonctionnalités.

Règles de saut

Le saut est compris comme un saut d'obstacles. Il s'agit de la variété la plus célèbre de sports équestres. Son essence réside dans le passage harmonieux du cheval toutes les sections du chemin avec des barrières en bois. Il est important de comprendre que la moindre touche d'une structure en bois entraîne sa chute, de sorte qu'en fait le cavalier ne peut être envié, et pour un cheval, c'est une tâche absolument sûre.

Les obstacles dans le saut d'obstacles peuvent être des barres, des clôtures, des «tees», des fossés, des murs, des ponts et d'autres structures avec des poteaux lumineux. En fonction du rang du tournoi, la hauteur des barrières peut atteindre jusqu'à 1,8 m Au total, de 8 à 16 obstacles de conception différente se rencontrent sur le chemin du coureur. Les règles de leur passage dépendent de la nature de la compétition.

Des points de pénalité sont accordés aux candidats dans:

  • la destruction de tout obstacle
  • refus du cheval d'exécuter un élément
  • cavalier tombant d'une selle,
  • la chute de l'animal
  • franchir la limite du champ
  • retard dans le temps alloué à la tâche.

Avant chaque compétition, le terrain est décoré de verdure et de fleurs, et de belles pentes architecturales et autres attributs sont montés à côté des obstacles. Les coureurs eux-mêmes ont fait des relevés lumineux pour se démarquer de loin. Dans une compétition de saut d'obstacles, tout vise à rehausser l'ambiance festive du public.

Compétition de dressage

Cette discipline est la performance de cavaliers de complexité accrue. Les cavaliers doivent obtenir leur diplôme d'études secondaires et ensuite s'entraîner à un niveau professionnel. Sinon, ils ne seront pas en mesure de démontrer la performance des allures à différentes vitesses en compétition.

En dressage, la fluidité des transitions d'un élément à l'autre tout en maintenant une posture claire, une posture et des plis latéraux est importante. Un cavalier doit travailler avec un cheval pendant des années pour parvenir à une unification complète des pensées et des sentiments. Le cheval doit faire entièrement confiance au cavalier, c'est-à-dire répéter chaque mouvement après la commande. Cette compréhension n'est obtenue que par un entraînement quotidien long et minutieux.

Pour faciliter l'évaluation des participants, les juges utilisent des valeurs en pourcentage. Ils expriment le nombre de points par rapport au montant total autorisé de points.

Principes du concours complet

Les experts considèrent cette variété comme la plus difficile dans les sports équestres professionnels. Elle exige un cheval et un cavalier d'endurance, de courage et de compréhension totale. Les exercices suivants sont inclus dans le concours complet moderne:

  • surmonter les obstacles
  • compétitions de dressage (dans l'arène),
  • courses de cross avec de l'eau et des obstacles stables.

Traditionnellement, l'événement officiel FEI de concours complet dure 3 jours. Cependant, les participants au tournoi doivent arriver à la disposition de l'arbitre et du conseil de surveillance à l'avance pour vérifier pleinement l'état physique du cavalier et du cheval, ainsi que les munitions.

Lors de la réussite du test, les participants reçoivent 2 tentatives. Si le cheval s'est arrêté devant la barrière ou a couru dans l'autre sens pour la troisième fois, une disqualification immédiate s'ensuit. Une règle similaire s'applique à un cavalier qui tombe d'une selle.

La victoire en triathlon est remportée par un couple qui a marqué un minimum de points de pénalité au classement général.

Fonctionnalités de mise en chambre forte

En termes d'esthétique, c'est le sport équestre le plus intéressant, qui figure dans la liste des FEI reconnus. Au cours de leur programme, les cavaliers sur un cheval en mouvement présentent diverses figures acrobatiques. À ce jour, on distingue les types de compétitions de saut suivants:

  • Programme individuel. Le Voltigeur monte à cheval accompagné d'un assistant qui tient les rênes et contrôle l'animal. Les représentations sont organisées selon un programme spécial et prévoient un système d'évaluation par étapes.
  • Programme de paire. La performance a impliqué deux Voltigeurs. Ils peuvent montrer des astuces de manière synchrone et non. Sinon, les exigences sont similaires au programme individuel.
  • Programme de groupe. L'équipe des Voltigeurs comprend de 4 à 7 coureurs. Dans cette catégorie, il y a un programme de représentations obligatoires et arbitraires. Si nécessaire, les chevaux sont conduits par deux assistants.

Tournois de conduite

Il s'agit du plus ancien sport équestre qui ait survécu à ce jour. Les compétitions de conduite impliquent la participation de tout un équipage, qui comprend en outre de 1 à 4 chevaux et deux contrôleurs. En tant que manager, le conducteur est utilisé (tient les rênes et contrôle la trajectoire du cheval) et le palefrenier (surveille l'équilibre de l'équipage).

Les tests de cette discipline sont divisés en les exercices suivants:

  • mouvement sur le terrain
  • monter dans l'arène
  • parkour (course avec obstacles).

La durée standard de la compétition est de 3 jours (un pour chaque exercice). Le gagnant est identifié par le moins de points de pénalité.

Il est à noter que, selon les règles de la FEI, les coureurs à partir de 16 ans peuvent participer à de telles compétitions. Les tournois pour enfants sont organisés uniquement sous la supervision d'instructeurs.

Promenades à cheval à distance

L'essence de cette variété est de parcourir temporairement différentes sections de la distance tout en maintenant la condition physique normale du cheval. Seul un entraînement d'endurance régulier aidera l'animal à faire face aux tests du tournoi officiel. Cependant, la condition physique du cheval dépend également de la tactique choisie par le cavalier.

Lors de la préparation du cours, les organisateurs du concours consultent toujours les vétérinaires. Dans la catégorie professionnelle, les courses peuvent avoir lieu sur une distance de 40 à 160 km. La vitesse moyenne est supérieure à 20 km / h. Sur de longues distances, la vitesse est illimitée.

Règles pour courir sur de courtes distances:

  • le calcul du temps de passage des étapes individuelles est effectué après avoir franchi la marque d'arrivée,
  • à chaque étape, la vitesse maximale du cheval est strictement standardisée,
  • le gagnant est déterminé par le temps de voyage le plus court.

Règles pour les courses longue distance:

  • après avoir passé l'étape intermédiaire, le temps s'arrête et l'animal est amené chez le vétérinaire pour examen,
  • le calcul du temps pour franchir le parcours se fait après avoir franchi la ligne d'arrivée,
  • le gagnant est le participant ayant la distance la plus courte.

Les vétérinaires se réservent le droit de retirer les participants de la compétition en cas d'aggravation de l'état du cheval.

Histoire équestre

À l'heure actuelle, les historiens ne disposent pas d'informations précises sur le moment et le lieu où les premières compétitions impliquant des chevaux sont apparues. La mention la plus ancienne de ces compétitions sont les écritures anciennes des tribus de la péninsule arabique. Les habitants ont été les premiers à domestiquer les chevaux, les ont utilisés pour la chasse, la conquête, dans la vie quotidienne et pour le divertissement. Par exemple, les anciens Arabes se sont amusés: ils ont gardé leurs chevaux affamés pendant plusieurs jours, puis ont immédiatement envoyé un groupe d'animaux au pâturage. En conséquence, celui dont le cheval a couru en premier a gagné.

Les chevaux sont venus en Europe beaucoup plus tard, mais ils ont immédiatement commencé à utiliser la cavalerie comme force de frappe dans les guerres. Les écritures anciennes montrent que les courses de chevaux avec des chars étaient très populaires à Rome. D'énormes amphithéâtres ont rassemblé des dizaines de milliers de spectateurs lors de combats de gladiateurs, où les chevaux étaient également autorisés. Parallèlement à cela, les anciens Grecs utilisaient activement ces animaux pour l'équitation.

Pendant la Renaissance, la seule compétition équestre demandée par le public était la joute. La bataille a impliqué deux chevaliers en armure, qui étaient armés de lances et couverts de boucliers. La victoire a été décernée au cavalier qui a réussi à faire tomber l'adversaire de la selle, alors qu'il est lui-même resté à cheval.Si après la première collision les deux chevaliers sont restés en selle, la course a été répétée.

Le sport équestre s'est progressivement amélioré et a développé sa grâce. Pendant longtemps en Europe, les courses et la chasse aux chevaux ont prévalu. A la fin du XIXe siècle, un type de sport équestre radicalement nouveau fait son apparition en France: les compétitions de saut d'obstacles. Aujourd'hui, cela s'appelle le saut. Dans l'Empire russe, le saut d'obstacles est devenu populaire depuis 1895, et quelques années plus tard, il a atteint les États-Unis.

ARTICLE 1. INTRODUCTION

1. Ces règles sont établies de telle manière que les coureurs agissant dans la compétition individuelle et les équipes de coureurs agissant au nom de leurs territoires ou organisations puissent concourir entre eux dans des conditions de justice et d'égalité. En cas de doute concernant l'interprétation de l'une quelconque des dispositions du règlement, celles-ci doivent être interprétées dans le sens d'assurer des conditions égales et équitables pour tous les participants au concours. Le Comité judiciaire de la Fédération équestre de Russie (FKSR) est la plus haute autorité en ce qui concerne l'interprétation de ces règles.

2. Ces règles déterminent les conditions de tous les tournois équestres organisés en Russie à l'exception des tournois internationaux, qui se déroulent selon les règles FEI.

3. Le présent règlement est rédigé dans l'esprit de créer les plus larges opportunités pour les comités d'organisation des compétitions (OK) dans le sens d'une totale liberté de gestion de ces compétitions et dans la préparation de leurs programmes.

4. Les comités d'organisation sont pleinement responsables de la mise en œuvre des obligations financières et juridiques, qui doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour s'acquitter de ces obligations.

ARTICLE 2. DÉFINITIONS

1. Le terme «Tournoi» fait référence à l'ensemble des compétitions équestres organisées sous la supervision d'un seul comité d'organisation.

2. Le terme «concours» fait référence à chaque catégorie de concours, à la suite de laquelle les participants sont classés en fonction des résultats et où la distribution des prix peut être effectuée.

3. Le terme "View" fait référence au type de tournoi ou de compétition, pour chacun duquel une section distincte du Règlement est établie.

4. Le terme «groupe» fait référence au rang d'un tournoi ou d'une compétition.

5. Le terme «catégorie» fait référence à la composition des participants pour lesquels un «tournoi» ou une «compétition» est organisé.

6. Des «tournois» peuvent être organisés pour une ou plusieurs «espèces». La période du tournoi commence 1 heure avant le début de la 1ère inspection vétérinaire et se termine une demi-heure après l'annonce des résultats finaux, sauf indication contraire dans le programme de compétition.

7. Le terme «comité d'organisation» (OK) fait référence à toute organisation, groupe, société ou structure reconnue par la Fédération équestre de Russie et responsable de l'organisation de tout tournoi équestre.

8. Le terme "série" fait référence à une série de compétitions organisées consécutivement dans le cadre de divers tournois si, selon leurs résultats, le classement final ou le tournoi final a lieu.

9. Le terme "Phase" se réfère aux parties individuelles d'une compétition dans le même tournoi, lorsque le classement final est effectué uniquement en combinant ces parties en un seul ensemble.

10. Le terme «Git» fait référence à deux ou plusieurs promenades consécutives du même itinéraire ou d'un itinéraire similaire, chacune faisant partie d'une seule compétition.

11. «Arène sportive» désigne le lieu où l'athlète est jugé par des juges afin de déterminer la primauté dans cette compétition et / ou dans une série de compétitions, ou pour la qualification dans des compétitions ultérieures.

Un «terrain d'entraînement» est un lieu, avec ou sans obstacles, prévu à un certain moment par le comité d'organisation pour la formation des athlètes participant à ce tournoi.

Un «terrain d'échauffement» est un endroit utilisé uniquement par les participants à une compétition donnée pour s'échauffer immédiatement avant leur représentation.

ARTICLE 3. TYPES DE CONCOURS

1. Les compétitions équestres peuvent être organisées dans les types suivants: Dressage, Surmonter les obstacles, Concours complet (y compris le concours complet en salle), Saut, Course, Attelage.

2. Les compétitions dans d'autres sports équestres sont organisées selon des règles ou règlements spéciaux approuvés par la Fédération équestre de Russie.

ARTICLE 4. NATURE DES CONCOURS

1. De par la nature de la compétition, elle peut être personnelle, en équipe et en équipe personnelle.

2. Les compétitions sont considérées comme personnelles, dans lesquelles les résultats sont comptés pour chaque participant séparément, et chaque participant est classé séparément.

3. Les compétitions par équipe sont celles dans lesquelles les résultats des participants individuels sont comptés pour l'équipe dans son ensemble et seules les équipes sont classées.

4. Les compétitions sont considérées comme des compétitions en équipe personnelle dans lesquelles les résultats sont comptés simultanément pour les participants individuels et l'équipe dans son ensemble, et les équipes et les participants individuels sont classés.

5. La nature de la compétition dans chaque cas individuel est déterminée par le règlement sur ces compétitions (tournoi).

ARTICLE 5. GROUPES DE CONCOURS

Groupe 1 - le Championnat de Russie, la Coupe de Russie, le championnat de Russie chez les juniors, les Championnats des régions de Sibérie, de l'Oural, du Sud de la Russie et du Centre de la Russie.

Groupe 2 - Championnat de Russie chez les jeunes, Championnats des républiques, régions, territoires, villes: Moscou et Saint-Pétersbourg, Championnats chez les juniors ou les jeunes dans les régions de Sibérie, de l'Oural, du sud de la Russie et du Centre de la Russie.

Groupe 3 - Autres compétitions.

ARTICLE 6. CATÉGORIES DE TOURNOIS

1. Sauf indication contraire dans le règlement, des compétitions distinctes pour les catégories standard de participants suivantes peuvent être incluses dans le programme de tous les tournois:

1.4.1. Enfants (poids avec équipement jusqu'à 45 kg) sur un poney (hauteur au garrot jusqu'à 110 cm)

1.4.2. Enfants (poids avec équipement jusqu'à 60 kg) sur un poney (hauteur au garrot de 110 à 130 cm)

1.4.3. Enfants sur des chevaux de sport.

2. Le programme peut également comprendre des compétitions individuelles pour des catégories spéciales de participants, telles que, par exemple, les femmes, les étudiants, les personnes handicapées, les villageois, les militaires, etc.

3. Dans les compétitions ouvertes à plus d'une catégorie de participants, un classement séparé peut être utilisé pour déterminer le vainqueur dans chaque catégorie.

4. Dans les compétitions ouvertes à plus d'une catégorie, un seul tirage au sort sera effectué pour déterminer l'ordre de départ des participants.

ARTICLE 7. CHAMPIONNATS, COUPES ET FESTIVALS, INCLUS DANS LE CALENDRIER FCCR

1. Les championnats et coupes pour adultes de chaque type reconnus par la Fédération équestre de Russie peuvent être organisés deux fois par an (en plein air et à l'intérieur) - pour les types olympiques (surmonter les obstacles, dressage et concours complet), et une fois par an pour d'autres types de sports équestres (Runs, Vaulting). Les championnats et coupes sont ouverts à tous les sujets de la Fédération de Russie. Au minimum, six entités doivent être représentées. La demande finale en elle-même ne compte pas comme représentation. (Voir les sections par espèce pour toute exception à ce paragraphe.)

2. La FKSR peut également décider de l'organisation en un seul endroit et en même temps des Championnats ou Coupes de Russie pour plusieurs ou tous les sports équestres visés au paragraphe précédent.

3. Les championnats régionaux pour adultes sous chaque forme sont ouverts à la participation d'équipes des Sujets de la Fédération de Russie ou d'équipes de membres individuels de la FCCR - dans les limites approuvées pour la région respective. Ces compétitions peuvent être organisées une fois par an. Au moins quatre équipes doivent être disponibles et participer à la première couvée.

4. Les championnats régionaux peuvent avoir lieu chaque année.Dans la région centrale de ces championnats, au moins quatre sujets de la Fédération de Russie doivent être représentés. Dans d'autres régions, des championnats régionaux peuvent être organisés avec un nombre illimité d'équipes représentées par des participants d'au moins 2 sujets RF.

5. Les dispositions concernant la composition des équipes et le nombre de coureurs du classement individuel, qui peuvent être éligibles pour participer aux Championnats et Championnats, sont énoncées dans les sections pertinentes du présent Règlement.

6. Aux Championnats, Coupes et Championnats de la Fédération de Russie, l'emblème officiel de la FKSR doit être présent sur toutes les affiches, affiches et sur les premières pages du programme et du Règlement des compétitions.

ARTICLE 8. TOURNOIS OFFICIELS INCLUS DANS LE CALENDRIER FÉDÉRAL

1. Les tournois officiels sont des tournois auxquels les entités constitutives de la Fédération de Russie envoient leurs équipes et / ou athlètes - «personnalités» les représentant. Ces compétitions doivent être organisées conformément au présent règlement. Les dates et le lieu doivent être approuvés par le bureau de la FCCR et publiés sur le calendrier officiel. Après publication au Calendrier Officiel, la date et le lieu du Tournoi Officiel ne peuvent être modifiés que dans des circonstances exceptionnelles avec l'accord du Bureau de la FKSR. Les informations sur la modification des dates ou du lieu du concours doivent être publiées dès que possible.

2. Les tournois officiels doivent comprendre des compétitions officielles pour les équipes et les athlètes - «personnalités» conformément aux règles du type respectif.

3. Les tournois officiels doivent utiliser l'emblème officiel de la FKSR sur toutes les affiches, affiches, couvertures de programme.

ARTICLE 9. CHAMPIONNATS DE SUJETS DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE

1. Les championnats des entités constituantes de la Fédération de Russie sont organisés dans le cadre du présent règlement. Ils peuvent être ouverts aux coureurs de tous les sujets de la Fédération de Russie.

2. Les championnats des entités constituantes de la Fédération de Russie dans leur destination sont, tout d'abord, des compétitions pour les participants individuels. Cependant, il est permis d'organiser des compétitions pour des équipes créées sur un principe territorial ou autre et composées de 4 coureurs au maximum.

ARTICLE 10. AUTRES TOURNOIS

1. Ces tournois sont généralement limités à la participation de coureurs du sujet de la Fédération de Russie, où ils ont lieu. Les participants d'autres entités constitutives de la Fédération de Russie ne sont autorisés que conformément aux paragraphes 2 et 3. Dans le cas contraire, le tournoi doit respecter l'art. 8 du présent règlement.

2. Les participants d'autres entités constituantes de la Fédération de Russie agissant dans le cadre du concours individuel peuvent être admis sans restrictions, à condition qu'ils vivent ou travaillent sur le territoire de cette entité constitutive de la Fédération de Russie.

3. Outre ceux spécifiés au paragraphe 2 du présent article, le comité d'organisation ne peut accepter plus de quatre participants d'autres entités constitutives de la Fédération de Russie. Les participants à des compétitions personnelles d'autres entités constituantes de la Fédération de Russie dans ce cas ne doivent pas être des représentants de plus de 2 entités constituantes différentes de la Fédération de Russie.

ARTICLE 13. SUR LES LIEUX ET LA DATE DES TOURNOIS N'AURANT PAS DE TITRE FCCR

1. Les comités d'organisation des tournois qui n'ont pas le titre de FKSR, dans lesquels il est prévu d'organiser des compétitions donnant le droit d'attribuer des classements sportifs supérieurs au premier, doivent introduire une demande au plus tard deux mois avant la tenue de ce tournoi.

2. Les comités d'organisation de tournois qui n'ont pas le titre de FKSR, auxquels les participants d'autres entités constitutives de la Fédération de Russie sont invités (à l'exception des cas évoqués à l'article 10) dans lesquels il est prévu d'organiser des compétitions donnant le droit d'attribuer des catégories sportives pas plus élevées que la première, doivent faire une demande au plus tard le moins de deux mois avant ce tournoi.

3. Les candidatures pour l'organisation de tournois qui n'ont pas le titre de FKSR, pour lesquels les participants d'autres entités constitutives de la Fédération de Russie ne sont pas invitées (y compris les cas examinés à l'article 10) dans lesquels sont organisées des compétitions donnant le droit d'attribuer des catégories sportives non supérieures à la première, ne sont pas requises.

ARTICLE 14. ORGANISATION DU TOURNOI

1. Le règlement de tous les tournois doit indiquer clairement que toutes les exigences du présent règlement seront strictement respectées.

2.Les Comités Organisateurs (OK) des tournois des groupes 1 et 2 doivent informer la FCCR des résultats techniques et du montant des prix versés à chaque participant et aux équipes - dans la semaine suivant la fin de la compétition. OK doit également envoyer une copie du programme avec ces informations.

3. Les comités d'organisation du tournoi doivent fournir des soins médicaux adéquats et un nombre suffisant d'ambulances pour assurer les premiers soins à tout moment.

ARTICLE 15. RÈGLEMENT DES TOURNOIS

1. Si l'approbation du règlement est requise (articles 7, 8, 9, 13.1, 13.2), il doit être reçu par la FCCR pour approbation finale au plus tard 6 semaines avant le début de la compétition. Toute modification ultérieure doit être portée à l'attention de la FKSR - et ne peut intervenir qu'avec l'approbation. OK devrait informer toutes les organisations et personnes intéressées de ces changements dès que possible.

2. En principe, dans les deux semaines précédant le début de la compétition, aucune modification n'est autorisée. Dans des circonstances exceptionnelles, des modifications peuvent être apportées au programme pendant la compétition elle-même - comme convenu entre le comité d'organisation, les représentants des équipes et le conseil d'arbitrage, s'il est déjà présent. Tous ces changements doivent être notifiés à tous les participants et officiels dès que possible, le juge en chef doit également en informer la FCCR.

3. Dans tous les Règlements, les dates et le lieu du concours, ainsi que les délais de soumission des candidatures doivent être indiqués conformément à la liste de contrôle suivante:

3.1. Le lieu du concours en indiquant le nom complet du point administratif où se déroule le concours,

3.2. Adresse et numéros de téléphone du comité d'organisation,

3.3. Les types de compétitions à organiser,

3.4. Programme de compétition par jour,

3.5. Les compétitions se déroulent-elles à l'intérieur ou à l'extérieur,

3.6. Type et taille des champs de combat et d'entraînement,

3.7. Catégories de cavaliers invités et de leurs chevaux, ainsi que les conditions d'admission,

3.8. Conditions d'hébergement des chevaux et des participants,

3.9. Montants des droits d'entrée,

3.10. La taille des prix et leur répartition par lieu,

3.11. Exigences sanitaires vétérinaires pour les chevaux importés dans la zone du tournoi,

3.12. Déclaration des positions dont les organisateurs ne sont pas responsables,

3.13. Tout autre détail nécessaire.

4. Le règlement indique le lieu et l'heure du début de la couvée vétérinaire.

Si un cheval, sans raison valable ou sans autorisation préalable, n'a pas été soumis pour une couvée conformément à l'heure et au lieu spécifiés dans le Règlement, un cavalier qui enfreint cette règle peut être disqualifié pour l'ensemble du Tournoi par décision du Jury Principal.

ARTICLE 17. CEREMONIES

1. Les cérémonies d'ouverture, de remise et de clôture peuvent avoir lieu conformément aux traditions locales, mais elles doivent nécessairement inclure la procédure décrite dans les paragraphes suivants.

2. Un représentant de la FKSR ou, s'il ne l'est pas, le juge en chef de la compétition devrait être invité à participer aux cérémonies d'ouverture, d'attribution et de clôture - à tous les championnats, coupes et championnats de Russie.

3. Tous les athlètes doivent participer à toutes ces cérémonies à cheval, sauf décision contraire du jury principal. Si un piédestal est utilisé pour récompenser, alors les gagnants et les lauréats peuvent être invités à «démonter».

4. Le représentant de la FKSR ou le juge en chef doit présenter les médailles et récompenses de la FKSR avant que tout autre prix du comité d'organisation ou des sponsors ne soit attribué.

5. Lors de ces cérémonies et pendant les compétitions elles-mêmes, des opportunités devraient être trouvées pour mentionner que le tournoi est organisé sous le patronage de la FKSR.

6. La cérémonie de remise des prix à tous les championnats, coupes et championnats de Russie devrait avoir lieu immédiatement après la compétition.

7. Les comités d'organisation sont tenus de prévoir des cérémonies de manière à empêcher les chevaux de longue date avec des cavaliers avant et pendant ces cérémonies.

ARTICLE 18. DROITS COMMERCIAUX

1. La FKSR est propriétaire de son nom et de son emblème, des noms, des emblèmes et des formules de compétitions de tous les championnats, coupes et championnats de Russie et autres tournois, séries et compétitions individuelles organisés sous les auspices de la FKSR et ayant le mot FKSR en son nom, conformément aux articles. 7 et 8.

1.1 La FKSR est propriétaire des listes de classement officiel des cavaliers et des chevaux établies sur la base des résultats de leur participation aux tournois et compétitions susmentionnés, telles qu'elles sont établies sous les auspices de la FKSR.

1.2 La FCCR a le droit exclusif d'utiliser les biens susmentionnés à la fois dans tous les médias, y compris la télévision sous toutes ses formes, et à des fins de marketing et pour conclure des accords de parrainage, conformément aux conditions énoncées aux paragraphes 2 et 3 ci-dessous.

2. En ce qui concerne les championnats, coupes et championnats de Russie et autres tournois ayant le titre "FKSR", entre la FKSR et le comité d'organisation, un "accord de travail" doit être conclu, qui définit les droits et obligations correspondants stipulés par l'utilisation de tous les biens commerciaux (droits de propriété) et la répartition possible des revenus qui en découlent.

2.1 La FCCR reconnaît les obligations financières précédemment acceptées des comités d'organisation concernés, si cela ne contredit pas l'esprit du présent règlement et les décisions de la conférence de la FCCR, et s'efforcera de résoudre tout conflit pouvant survenir à cet égard.

2.2 En fonction des éléments spécifiés au paragraphe 3, la base normale de l'accord de travail sera une licence pour le droit d'utiliser un bien commercial délivrée gratuitement au comité d'organisation compétent ou pour le montant précédemment établi par le bureau de la FKSR pour chaque catégorie de championnats ou tournois et pour les cas de participation présumée. FKSR dans la génération de revenus.

2.3. En ce qui concerne les compétitions ayant le titre de «FKSR» et organisées dans le cadre d'autres tournois, l'accord de travail entre la FKSR et le comité d'organisation compétent sera conclu en tenant compte des obligations préliminaires assumées par le comité d'organisation, sauf accord contraire.

3. L'accord visé au paragraphe 2 ci-dessus est conclu avant que le Bureau n'approuve définitivement le lieu du tournoi ou de la compétition. L'exploitation de tous les types de propriété commerciale et de droits de télévision des parties à l'accord devrait être réalisée, tout d'abord, de manière à garantir la tenue du tournoi ou des compétitions en question, le respect des conditions techniques et sportives, et que cela contribuerait au développement du sport équestre.

ARTICLE 19. INVITATIONS

1. L'annonce de la date et du lieu approuvés du Championnat, de la Coupe ou du Championnat dans le calendrier distribué de la FKSR et du Règlement général de l'année signifie automatiquement une invitation à participer à tous les sujets de la Fédération de Russie. L'intention de participer à la compétition doit être notifiée au plus tard un mois avant le début de la compétition au comité organisateur du tournoi.

2. Le comité d'organisation s'efforce de garantir que tous les coureurs bénéficient des mêmes conditions. Si tous les cavaliers et leurs chevaux ne peuvent pas bénéficier de conditions d'hébergement similaires, la question de leur placement est décidée par tirage au sort.

ARTICLE 20. DEMANDES

1. Le nombre de chevaux qui peuvent être déclarés pour participer au tournoi doit être conforme au règlement et au présent règlement.

2. Pour participer aux Championnats et Coupes, vous ne pouvez déclarer que les coureurs qui ont satisfait aux exigences de qualification établies par la décision du Bureau de la FKSR.Dans des cas exceptionnels, le Bureau de la FKSR ou le Jury de Terrain du tournoi peut prendre une décision différente.

3. Les demandes de participation aux championnats, coupes et championnats doivent être soumises conformément à la séquence obligatoire en deux étapes décrite ci-dessous aux paragraphes 3.1, 3.2. Les candidatures pour d'autres tournois peuvent également être soumises en deux étapes, et le comité d'organisation peut indiquer dans le règlement des dates antérieures pour les dates limites de candidature.

3.1. La candidature doit en principe parvenir au Comité d'organisation par courrier, fax ou télex, au moins 4 semaines avant le début du tournoi. Une demande de participation «en principe» signifie que le sujet de la Fédération de Russie ou de l'Organisation a clairement l'intention d'envoyer des coureurs à ce tournoi. Cette demande doit indiquer si seuls les participants de l'équipe, de l'équipe et du championnat personnel seront envoyés ou uniquement les derniers. Il doit également indiquer la composition globale de l'équipe, le nombre de cavaliers et de chevaux que le sujet de la Fédération de Russie ou de l'Organisation va envoyer à la compétition. Après avoir soumis la candidature dans le principe, l'entité constitutive de la Fédération de Russie ou de l'organisation peut envoyer moins de cavaliers et / ou chevaux, mais elle ne peut jamais dépasser le nombre spécifié dans la candidature dans le principe.

3.2. Les candidatures finales sont soumises à la Commission de vérification des pouvoirs du tournoi aux heures fixées par le Comité d'organisation, mais au plus tard 1 heure avant le premier retrait. Ils sont la liste finale des cavaliers et des chevaux qui concourront. La liste dans la demande finale ne doit pas dépasser le nombre d'athlètes et de chevaux spécifié dans la demande de principe.

4. Les demandes de cavaliers doivent inclure le nom et le prénom de l'athlète, son année de naissance, le nom du sport, le nom du sujet de la Fédération de Russie, le nom de l'organisation sportive (membre collectif de la FKSR), les noms des entraîneurs (pas plus de deux), le nom du représentant de l'équipe, le propriétaire du cheval et être tamponné organisation sportive. La demande peut indiquer le nom du sponsor personnel de l'athlète ou du sponsor d'équipe. La demande est accompagnée d'une police d'assurance de l'athlète (sauf pour le dressage), un document avec une note sur l'admission du médecin. Dans les tournois ouverts à certaines catégories d'athlètes, le règlement sur les compétitions peut établir une liste de documents différente jointe à la demande.

5. Les demandes de chevaux doivent inclure le nom / prénom, l'origine, la race, le sexe, l'année de naissance, la couleur, le lieu de naissance et le numéro de passeport du FCCR ou FEI.

6. Si l'entité constitutive de la Fédération de Russie ou de l'Organisation envoie plus de participants et / ou de chevaux que ce qui était indiqué dans la demande de principe, le comité d'organisation n'est tenu ni de les accueillir ni de permettre la participation au tournoi, même si les règles et le programme du tournoi permettre la possibilité d'une telle participation.

7. Pendant le tournoi, le représentant de l'équipe peut retirer tout ou partie des chevaux de son équipe de toute compétition, mais il ne peut en outre déclarer un cheval / des chevaux non annoncés précédemment pour cette compétition sans avoir obtenu l'autorisation du comité d'organisation et du conseil arbitral.

8. Si les équipes ou les coureurs du championnat personnel indiqué dans la demande finale en tant que participants à un tournoi n'y participent pas sans une bonne raison, le juge en chef / délégué technique doit informer la FKSR pour un examen plus approfondi de cette question. La participation aux mêmes conditions dans d'autres compétitions n'est pas une raison valable pour ne pas participer au tournoi.

9. Une entité constitutive de la Fédération de Russie ou de l'Organisation ne peut envoyer une demande finale pour le même couple cavalier / cheval à plus d'un comité d'organisation si les tournois se déroulent simultanément, sous la menace de disqualification de ce couple cavalier / cheval dans le tournoi auquel ils participent finalement.

ARTICLE 21. SÉLECTION DES ÉQUIPES ET DES PARTICIPANTS À L'IDENTITÉ PERSONNELLE

1. Les sujets de la Fédération et des organisations d'envoi sont entièrement responsables de la sélection de tous les participants et chevaux qui les représenteront aux Championnats, Coupes et Championnats.

2. Si un Sujet de la Fédération ou un membre collectif a été expulsé de l'adhésion à la FKSR, ou que son adhésion a été suspendue, les cavaliers et les chevaux de ce Sujet de la Fédération ou un membre collectif ne peuvent être acceptés comme participants à des tournois ou compétitions en dehors de son territoire pendant toute la période pendant laquelle il est considéré comme expulsé ou son adhésion - suspendue.

3. Aucun coureur n'a le droit de participer hors compétition à une compétition, sauf dans certains cas par décision du Panel d'arbitres principal du tournoi.

ARTICLE 22. STATUT DU PARTICIPANT

1. Le statut du Participant aux Championnats, Coupes, Championnats de Russie et autres tournois et compétitions portant le titre de FKSR est déterminé par sa résidence permanente ou temporaire ou son lieu de travail permanent ou temporaire. Dans tous les cas, pour déterminer le statut du participant, la période de résidence ou de travail ne doit pas être inférieure à trois mois. Dans un tournoi, 1 coureur n'est pas autorisé à jouer pour 2 équipes.

2. Un athlète étranger vivant en Fédération de Russie qui souhaite participer régulièrement à des compétitions nationales doit demander et obtenir une licence auprès de la FKSR. La demande de licence doit être accompagnée d'un permis écrit délivré par le coureur par la Fédération nationale de son pays. Le coureur, conservant sa nationalité, relève dans ce cas de la juridiction du pays de résidence en ce qui concerne la participation aux compétitions (tournois) susmentionnées pendant toute la durée de la licence et pendant au moins un an.

3. Si un athlète résidant en Fédération de Russie est un citoyen d'un pays dont la fédération nationale n'est pas et n'a jamais été membre de la FEI, ce coureur peut participer à toutes les compétitions nationales, y compris les championnats, comme s'il était citoyen de la Fédération de Russie. Cette disposition est valable jusqu'à l'entrée de la Fédération Nationale du pays de nationalité du coureur dans la FEI ou, pour une durée maximale de 10 ans. Après cela, l'athlète ne peut en aucun cas changer de fédération nationale au nom de laquelle il agit.

4. Droits des concurrents:

4.1. Tout citoyen de la Fédération de Russie, ainsi qu'un citoyen d'un État étranger ou un apatride, a le droit de demander à participer à tout concours organisé sur le territoire de la Fédération de Russie.

4.2. Tout citoyen de la Fédération de Russie, ainsi qu'un citoyen d'un État étranger ou un apatride admis au concours par le jury principal, devient un participant au concours et a le droit de s'exprimer sur les types de programmes auxquels il est admis.

4.3. Un compétiteur, par l'intermédiaire d'un représentant de son équipe, a le droit de recevoir une réponse de tout officiel à toute question concernant la compétition.

4.4. Un concurrent, par l'intermédiaire du représentant de son équipe, a le droit de déposer une réclamation, une plainte ou un appel conformément aux dispositions énoncées au chapitre IX de la présente section.

4.5. Un concurrent a le droit d'utiliser les installations sportives mises à disposition par le comité d'organisation selon la procédure déterminée par ce dernier.

4.6. Tous les membres de l'équipe ont le droit de suivre le déroulement de la compétition depuis les places qui leur sont réservées.

4.7. Le participant au concours a le droit de se familiariser avec les résultats du concours après leur achèvement.

5. Responsabilités des concurrents:

5.1. Un compétiteur est obligé de connaître et de respecter ces règles, le règlement de ce tournoi.

5.2. Le compétiteur doit, à la demande du Jury de Terrain ou du Comité d'Appel, fournir des explications, orales ou écrites, relatives à tout incident survenu pendant le Tournoi.

5.3. Un compétiteur doit prendre toutes les mesures possibles pour assurer la sécurité des personnes à proximité immédiate de son cheval dans la zone du Tournoi.

5.4.Le concurrent est tenu de prendre toutes les mesures possibles pour assurer des conditions favorables à l'entretien et à l'entraînement de son (ses) cheval (s).

6. Il est interdit aux concurrents:

6.1. Dans n'importe quelle forme, soyez impoli avec le cheval, quelle que soit son affiliation.

6.2. Interférer avec le travail des juges, montrer extérieurement leur insatisfaction à l'égard de l'arbitrage ou leur manque de respect envers les juges

6.3. Sous quelque forme que ce soit, manquez de respect aux téléspectateurs ou aux professionnels des médias.

ARTICLE 23. JUNIORS, JEUNES, COUREURS POUR PONEYS ET ENFANTS

1. Les coureurs peuvent participer à des compétitions et championnats juniors à partir du début de l'année au cours de laquelle ils atteignent 19 ans jusqu'à la fin de l'année au cours de laquelle ils atteignent 21 ans.

2. Les coureurs peuvent participer à des compétitions et championnats pour jeunes hommes à partir du début de l'année au cours de laquelle ils atteignent 14 ans jusqu'à la fin de l'année au cours de laquelle ils atteignent 18 ans.

3. Les cavaliers peuvent participer à des compétitions et championnats pour enfants dans les manèges, les sauts et les jeux équestres s'ils pratiquent l'équitation sur poney depuis au moins 1 an. Dans les compétitions pour surmonter les obstacles et le concours complet, il faut au moins 2 ans d'expérience.

3.1. Les cavaliers peuvent participer à des compétitions et championnats pour enfants sur poney (hauteur au garrot jusqu'à 110 cm) à tout âge.

3.2. Les cavaliers peuvent participer à des compétitions et championnats pour enfants sur poney (hauteur au garrot de 110 à 130 cm) à tout âge.

3.3. Les cavaliers peuvent participer à des compétitions et championnats pour enfants sur des chevaux de sport à partir du début de l'année au cours de laquelle ils atteignent 12 ans jusqu'à la fin de l'année au cours de laquelle ils atteignent 13 ans.

4. Les coureurs d'un âge approprié peuvent participer aux compétitions et aux championnats de plus d'une catégorie visés aux paragraphes 1 à 3 ci-dessus, mais sous chaque forme uniquement à l'un de ces championnats au cours d'une année civile.

5. Les coureurs peuvent participer aux compétitions et aux championnats pour adultes à partir du début de l'année au cours de laquelle ils ont 16 ans, mais, au cours de la même année civile sous la même forme, ils ne peuvent participer au championnat pour adultes ou juniors, ou pour les garçons. Des exceptions supplémentaires à ce règlement sur la limite d'âge sont énoncées dans le règlement de chaque espèce ou dans le règlement de ce tournoi.

ARTICLE 24. REPRÉSENTANTS D'ÉQUIPE

1. Le sujet de la Fédération de Russie ou de l'Organisation désignera un représentant d'équipe si trois coureurs ou plus participent au tournoi de leur part. Si seuls les participants du classement individuel sont déclarés et que le représentant de l'équipe n'est pas nommé, le sujet de la Fédération de Russie ou de l'Organisation doit désigner l'un des participants pour agir en tant que représentant de l'équipe.

2. Les représentants des équipes doivent être présents à toutes les réunions techniques organisées pour eux dans le cadre de ce tournoi.

3. Le représentant de l'équipe est responsable des tâches suivantes:

3.1. Gestion générale des problèmes liés aux chevaux de l'équipe, à leur forme athlétique et au respect des règles vétérinaires par le vétérinaire de l'équipe et ses autres membres officiels.

3.2. Candidatures pour le départ et la liste de l'équipe et des athlètes participant à la compétition individuelle (une liste des cavaliers et des chevaux en faveur de l'équipe, et pour l'équipe, leur séquence).

3.3. Conseils généraux sur les questions liées aux athlètes (y compris leur forme physique et leur comportement), surtout s'ils ont moins de 18 ans.

3.4. Représentation des intérêts de l'équipe dans son ensemble et de ses membres individuels dans le système juridique de la FKSR pendant le tournoi.

4. Le représentant de l'équipe peut remplacer des cavaliers et des chevaux dans le cadre d'une équipe déjà sélectionnée, mais il ne peut ajouter ou remplacer aucun des membres de l'équipe officielle et / ou leurs chevaux par des cavaliers et / ou des chevaux participant à ce tournoi dans la compétition individuelle, mais pas dans l'équipe, sauf en cas d'accident ou de maladie.

5.Les représentants d'équipe ne sont pas autorisés à remplir d'autres fonctions officielles pendant le tournoi.

6. Le représentant de l'équipe ou l'organisation qui l'envoie peut désigner un représentant adjoint de l'équipe pour participer aux réunions techniques ou pour remplir d'autres fonctions.

7. Le représentant de l'équipe a le droit:

7.1. Pour contacter directement un officiel pour toute question concernant la compétition,

7.2. Avoir accès à tous les documents traités pendant le tournoi,

7.3. Représenter les intérêts de l'équipe dans son ensemble et de ses membres individuels dans le système juridique de la FKSR,

7.4. Assister aux réunions du Jury de Terrain lorsqu'elles se tiennent avec la participation des Représentants de l'Équipe, aux tirages au sort et aux auditions de protestations ou d'appels,

7.5. Avoir accès aux locaux, structures, écuries, échauffement et terrains d'entraînement fournis par le comité d'organisation du tournoi,

7.6. Effectuez d'autres actions déclarées dans ces règles.

8. Le représentant de l'équipe doit:

8.1. Arriver à temps pour le Tournoi à temps, à l'heure indiquée par le Comité d'Organisation, pour soumettre tous les documents de votre équipe nécessaires à ce Tournoi,

8.2. Soumettez en temps opportun les candidatures pour le début des membres de votre équipe,

8.3. Résoudre les problèmes financiers de votre équipe,

8.4. Informer les membres de l'équipe du programme de chaque jour du Tournoi et de ses changements,

8.5. Expliquer aux membres de l'équipe les règles, les autres documents réglementaires en vigueur dans ce tournoi, ainsi que les décisions des juges,

8.6. À la demande du panel d'arbitres, arrivez immédiatement chez l'arbitre (senior) pour résoudre les problèmes relatifs à son équipe. En cas de non-arrivée du Représentant, le Jury Principal a le droit de prendre des décisions sur cette équipe sans son Représentant,

8.7. Pour résoudre avec le comité d'organisation les problèmes d'hébergement, de nutrition des membres de l'équipe et des chevaux, ainsi que tous les autres problèmes survenant pendant le tournoi,

8.8. Prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bien-être et la sécurité des équipiers et des chevaux.

9. Il est interdit au représentant de l'équipe:

9.1. Intervenir dans le travail des juges

9.2. Sous quelque forme que ce soit, manque de respect aux juges, spectateurs et professionnels des médias,

9.3. Influencez directement les membres d'autres équipes ou leurs chevaux dans le but d'interférer avec les performances normales.

ARTICLE 25. DEMANDE DE DÉPART

1. Les représentants des équipes doivent soumettre des demandes de participation aux compétitions par équipes, personnelles ou d'équipe personnelle dans les délais spécifiés par le comité d'organisation conformément au règlement.

2. En cas d'accident ou de maladie d'un membre de l'équipe et / ou de son cheval déclaré pour participer à la compétition par équipe, le cavalier participant à la compétition individuelle et / ou son cheval peut remplacer le membre de l'équipe et / ou son cheval. Le représentant de l'équipe doit l'annoncer au plus tard 1 heure avant le début de la compétition. Un cavalier / cheval qui a été retiré de cette manière n'est pas admissible à participer à toute autre compétition de ce tournoi.

ARTICLE 26. FORMULAIRE D'HABILLEMENT ET BIENVENUE

1. Dans toutes les compétitions organisées dans ce domaine sous la juridiction du Panel d'Arbitres, chaque coureur doit, avec courtoisie, accueillir l'Arbitre, sauf si l'Arbitre en décide autrement. Le comité d'organisation, en accord avec le juge en chef, devrait donner des instructions aux participants concernant l'accueil de l'invité d'honneur spécial occupant la loge officielle.

2. Dans les compétitions de dressage, l'accueil par le cavalier du juge en chef fait partie du programme de performance.

3. L'arbitre (ou un membre du panel d'arbitres) doit répondre à toutes les salutations.

4. Les coureurs se présentant devant les spectateurs doivent être habillés conformément à ces règles.

5. Le comité d'organisation peut proposer que les athlètes soient autorisés à participer à des manifestations dans un costume historique ou dans n'importe quel vêtement.

ARTICLE 27.autres membres de l'équipe

1. L'équipe peut comprendre des formateurs, des éleveurs, des vétérinaires et d'autres personnes. Le nombre de membres de l'équipe peut être quelconque, mais le comité d'organisation planifie ses activités en fonction du nombre de membres de l'équipe spécifié dans le règlement du tournoi.

2. Les membres de l'équipe (en nombre indiqué dans le règlement) ont le droit de se trouver dans les locaux, structures, sur les terrains d'entraînement et de formation alloués par le comité d'organisation pour cette équipe à une heure déterminée.

3. Les membres de l'équipe ne doivent pas interférer avec la compétition.

4. Il est interdit aux membres de l'équipe de contacter directement les officiels du tournoi (sauf pour les vétérinaires et les médecins spécialistes), de s'immiscer dans le travail des juges, d'assister un compétiteur pendant une performance (sauf dans les cas expressément prévus par le présent règlement), d'être impoli sous quelque forme que ce soit. chevaux, quelle que soit leur affiliation.

ARTICLE 28. PRIX

1. Tous les prix en argent sont destinés aux propriétaires de chevaux ou à leurs locataires. Les cavaliers sont récompensés par des coupes et des prix, sauf s'il est spécifiquement conçu pour récompenser les propriétaires de chevaux. Tous les prix en argent sont un remboursement partiel du coût de la maintenance et de la formation stables, ainsi que des frais de transport.

2. Le comité organisateur du concours a le droit de fixer une limite supérieure au montant des prix dans un concours particulier.

3. Le comité d'organisation du concours a le droit de décerner des prix tangibles au lieu du prix en argent.

4. Le comité organisateur du concours détermine la taille du fonds et les sources de sa formation.

ARTICLE 30. DISTRIBUTION DES PRIX

1. Si le montant du prix en argent a été indiqué dans le règlement de chaque compétition, il doit alors être attribué en totalité.

2. Les prix seront attribués aux représentants des équipes ou propriétaires de chevaux, à leurs locataires ou cavaliers immédiatement après la fin de la dernière compétition du tournoi, à condition qu'ils aient rempli toutes leurs obligations financières ou autres envers le comité d'organisation.

3. Les prix en argent pour le concours ne peuvent être émis tant que les protestations liées à ce concours ne sont pas prises en considération.

4. Les prix gagnés par les participants qui demandent la disqualification au comité d'appel doivent être retenus jusqu'à ce que le comité tienne une audience et statue sur l'appel.

ARTICLE 31. COUPES TRANSITOIRES

Si une coupe challenge est jouée lors d'une compétition, qui doit être remportée un certain nombre de fois par le même participant ou la même équipe pour le transfert de propriété, les conditions générales de ces compétitions ne peuvent pas être modifiées dans les 5 ans à compter du moment 1. compétition ou jusqu'à la conquête finale de la Coupe selon les règles d'origine.

ARTICLE 33. PRIVILÈGES

1. Les propriétaires de chevaux participant à des compétitions qui ne sont pas leurs cavaliers reçoivent un laissez-passer du Comité d'organisation, qui leur donne accès aux stands et au lieu d'échauffement, ainsi qu'un laissez-passer spécial pour le passage à l'écurie. Le comité d'organisation est tenu de fournir des laissez-passer aux stands (un pour chacun) d'au moins deux propriétaires par cheval.

2. Les membres et membres d'honneur du Bureau, les membres du Présidium de la FKSR ont le droit d'accéder gratuitement à toutes les compétitions organisées sous la juridiction de la FKSR. Le FCCR doit fournir des certificats appropriés à toutes les personnes qui bénéficient de ce privilège.

3. Les titulaires de tels certificats doivent demander, de préférence à l'avance, au comité d'organisation approprié les billets et les laissez-passer auxquels ils ont droit. Les certificats doivent être soumis avec la demande appropriée et doivent être retournés avec des billets ou des laissez-passer.

ARTICLE 35. PUBLICITÉ ET SON PLACEMENT SUR LES CAVALIERS ET LES CHEVAUX

1.Dans toutes les compétitions, les coureurs peuvent porter la marque d'identification (nom et / ou logo) du fabricant de l'uniforme ou de l'équipement ou, alternativement, le nom / logo du sponsor, conformément aux règles énoncées ci-dessous:

1.1. Signe du fabricant

1.1.1. Sur le lieu de la compétition et pendant la cérémonie de remise des prix, le nom de marque du fabricant de l'uniforme ou de l'équipement ne peut être utilisé qu'une seule fois sur chaque équipement et sa superficie ne doit pas dépasser 3 mètres carrés. cm pour les uniformes et l'équipement

1.1.2. Si les fabricants de vêtements ou d'équipements agissent en tant que sponsors, les règles du paragraphe 1.2 s'appliquent. cet article.

1.2. Signe des sponsors

1.2.1. Lorsque sur le lieu de la compétition et pendant la cérémonie de remise des prix, le nom et / ou la marque déposée du ou des sponsors personnels de l'athlète et / ou des sponsors de l'équipe peuvent occuper une zone ne dépassant pas:

200 sq. cm de chaque côté de l'écharpe

  • 12 sq. ne voir qu'une seule fois sur une lecture ou autre partie supérieure du formulaire au niveau de la poche poitrine,
  • 1.2.2. Le comité d'organisation peut placer son nom ou son logo de la compétition et / ou le sponsor (sponsors) du tournoi sur les vêtements du personnel de service et sur les numéros portés par les participants au concours complet, au saut, aux courses et aux couvertures - sur le site de la compétition et pendant la cérémonie de remise des prix à tous les tournois FKSR. La taille du nom et / ou de l'emblème sur le nombre de participants ne doit pas dépasser 100 mètres carrés. voir

    2. Aucun autre type de publicité, à l'exception des emblèmes (marques d'entreprise), visés au paragraphe 1 ci-dessus, ne peut être placé ni sur les cavaliers, ni sur les officiels, ni sur les chevaux lorsqu'ils se trouvent sur le site de la compétition (champ de bataille) ou pendant la représentation. Cependant, lorsqu'ils se familiarisent avec l'itinéraire, les coureurs peuvent porter l'emblème (nom de marque) de leur sponsor dans un cadre qui limite la zone à 400 mètres carrés au maximum. cm - avant ou arrière sur les vêtements d'extérieur, et dans un cadre qui limite la superficie de 50 mètres carrés. cm - sur le couvre-chef.

    3. La publicité peut apparaître sur des obstacles et à la clôture d'un champ concurrentiel, à condition que cela soit autorisé par un accord de télévision.

    4. Les chevaux avec des surnoms correspondant aux noms d'entreprises commerciales ou de produits commerciaux ne peuvent monter que sous la selle de cavaliers qui ont conclu un accord de parrainage personnel, conformément à l'article 35, à moins que le cheval ne soit tiré au sort lors de compétitions organisées sur des chevaux loués.

    5. Aux fins du présent article, «lieu de compétition» désigne tous les lieux où un cavalier est jugé par un juge ou son cheval est soumis à un examen / inspection vétérinaire. Il n'inclut pas le lieu des participants, des «boîtes de 10 minutes» dans les compétitions de concours complet.

    ARTICLE 36. ÂGE DES CHEVAUX

    1. Les chevaux participant au programme principal du Championnat de Russie pour adultes en espèces olympiques doivent avoir au moins 6 ans.

    2. Pour toutes les autres compétitions, l'âge des chevaux est déterminé par la section pertinente du présent règlement.

    3. La première année de vie d'un cheval est considérée comme la période allant du jour de sa naissance au 31 décembre de l'année suivante. Par exemple, un poulain né en mai 1993 est considéré comme un an jusqu'au 31 décembre 1994, deux ans du 1er janvier au 31 décembre 1995, etc.

    ARTICLE 37. PASSEPORTS DE CHEVAL

    1. Chaque cheval participant à une compétition des groupes 1 et 2 doit avoir un passeport officiel FKSR ou FEI. Ces passeports servent de moyen d'identification et d'établissement du propriétaire.

    2. Pour les chevaux participant aux compétitions du groupe 3, la présence de passeports officiels de la FKSR est souhaitable.

    3. Tous les passeports doivent contenir des informations sur le nom complet et l'adresse du propriétaire, ainsi que la signature personnelle du propriétaire ou de son représentant.La description et le diagramme de marquage du cheval doivent être faits de manière claire et précise, le passeport doit contenir les enregistrements de tous les vaccins et tests de dopage. En cas de modification du surnom d'un cheval détenteur d'un passeport ou de toute autre modification apportée en substance à celui-ci, le Propriétaire est tenu d'en informer la FKSR.

    4. La personne responsable du cheval dans le tournoi est également responsable de l'exactitude du remplissage du passeport et de sa soumission au contrôle des passeports, à l'exception des tournois sur chevaux loués, sous la responsabilité du comité d'organisation de la compétition.

    5. Un cheval ne peut avoir qu'un seul passeport.

    6. Les comités d'organisation, conformément aux règles vétérinaires, doivent assurer l'identification de chaque cheval au contrôle des passeports à l'arrivée. Tout cas d'informations inexactes ou trompeuses dans le passeport ou le cas où le cheval ne peut être identifié sans ambiguïté doit être porté à l'attention du président de la commission d'appel, qui est tenu d'en informer la FCCR en indiquant le numéro de passeport et le nom du cheval.

    7. Si un cheval arrive au championnat, à la coupe ou au championnat sans passeport, ou si ce passeport n'est pas rempli conformément aux règles, ce cheval n'est pas autorisé à participer à la compétition, sauf si le comité d'appel donne son accord. Ce n'est que dans des circonstances exceptionnelles qu'un cheval sans passeport peut être autorisé à participer aux compétitions des groupes 1 et 2.

    ARTICLE 38. NOMS DE CHEVAL

    1. En principe, le surnom d'origine d'un cheval enregistré dans son passeport doit être son surnom d'origine, sous lequel elle a été enregistrée auprès de la FKSR, et ce surnom doit toujours rester dans le passeport.

    2. Le nom enregistré d'origine ne peut pas coïncider avec le nom d'une entreprise ou de son produit. Si le surnom d'origine du cheval peut être considéré comme le nom d'une société commerciale ou de son produit, alors le surnom enregistré d'origine doit être changé, et c'est ce nouveau surnom qui doit être stocké en permanence dans le passeport.

    3. Des "préfixes" ou "suffixes" commerciaux peuvent être ajoutés au surnom mentionné ci-dessus aux paragraphes 1 et 2, auquel cas ils doivent être inscrits dans le passeport.

    4. S'il devient nécessaire d'utiliser un nouveau surnom principal et / ou des "préfixes" / "suffixes" commerciaux modifiés, le cheval peut apparaître sous un nouveau surnom et / ou avec un nouveau "préfixe" / "suffixe" pour les 12 prochains mois conformément à ce qui suit Procédure: un nouveau pseudo et / ou de nouveaux "préfixes" / "suffixe" et le pseudo / "préfixe" / "suffixe précédent sont enregistrés.

    5. Pour que les surnoms soient entrés dans un ordinateur et affichés sur des écrans électroniques, ils ne doivent pas comprendre plus de 15 lettres.

    ARTICLE 40. PERSONNES RESPONSABLES

    1. La personne responsable du cheval en est légalement responsable conformément au présent règlement et, sauf indication contraire, est sous la juridiction du système juridique.

    2. Conformément aux objectifs du présent règlement, la personne responsable est un athlète qui monte à cheval pendant une compétition. Si l'athlète a moins de 18 ans, la personne responsable de son cheval doit être désignée par l'organisation d'envoi ou le représentant de l'équipe. Il peut s'agir du propriétaire du cheval, de l'un des parents de l'athlète, du représentant de l'équipe, de l'entraîneur de l'équipe, du vétérinaire de l'équipe ou d'autres adultes capables.

    3. Les organisations d'envoi sont responsables de la sélection et de la candidature au concours de chevaux possédant les qualifications appropriées. Afin de se conformer à ce Règlement, cela implique la conformité de la forme physique, du niveau technique d'entraînement des chevaux avec le niveau de compétition pour lequel ils sont déclarés participer (Article 21. Candidatures).

    4.Le représentant de l'équipe ainsi que la personne responsable, et en son absence, la personne responsable, sont responsables de la condition, de la forme physique, de tous les aspects organisationnels liés au cheval et des demandes de participation ou de retrait de la compétition de tout cheval sous leur juridiction. Ces personnes doivent connaître ces règles.

    5. La personne responsable, et elle seule, est responsable de toute action commise par elle-même ou toute autre personne ayant un accès autorisé au cheval, à la fois dans l'écurie, et pendant l'entraînement et les discours, à l'égard de tout cheval sous lui compétence.

    6. Si, pour une raison quelconque, la personne responsable n'est pas en mesure, ou est empêchée, de prendre soin d'un cheval sous sa juridiction, elle doit immédiatement en informer le secrétaire du comité d'organisation et la commission vétérinaire. L'impossibilité de remplir les conditions de ce paragraphe doit être signalée au comité d'appel.

    ARTICLE 41. MANUTENTION DES CHEVAUX

    1. Le concept de «mauvais traitements» peut être défini comme des actes intentionnels de cette nature, où il est possible de provoquer une douleur ou une gêne indue au cheval. Un exemple est la liste des actions qui peuvent être décrites comme «maltraiter» un cheval:

    1.1. Surutilisation du fouet ou punition excessive.

    1.2. Impact sur le cheval avec tout dispositif de choc électrique.

    1.3. Abus d'éperons, ainsi que punition constante ou excessive pour raison.

    1.4. Monter ou tenter de monter un cheval clairement fatigué, boitant ou blessé.

    1.5. "Horse tapping" n'importe où, à l'intérieur et à l'extérieur de la zone de compétition.

    1.6. Hypersensibilité créée artificiellement à n'importe quelle partie du corps du cheval.

    1.7. Ignorer les besoins du cheval en matière d'alimentation, d'abreuvement et d'exercice appropriés.

    2. Tout cas de mauvais traitement d'un cheval doit être immédiatement signalé au Jury de Terrain.

    3. Si des rapports de cas de mauvais traitements infligés à un cheval arrivent après la fin de la compétition, ils doivent être adressés à la FKSR pour examen.

    4. Les messages envoyés plus de 14 jours après la fin du concours ne seront pas acceptés.

    5. Les fonctionnaires ou toute autre personne signalant des cas de mauvais traitements devraient, si possible, obtenir un certificat d'une ou plusieurs personnes ou toute autre forme de preuve de l'incident. Les témoins doivent soit être représentés par le Jury de Terrain, soit leur faire parvenir une demande écrite, avec leur signature, leur nom et leur adresse.

    ARTICLE 42. JUGES INSPECTEURS

    1. Les comités d'organisation de tous les tournois nomment le juge inspecteur en chef et le nombre approprié de juges inspecteurs à sa disposition. Tous doivent porter des insignes ou des brassards distincts et jouir d'une totale liberté d'accès à toutes les zones mentionnées au paragraphe 2 ci-dessous.

    Les comités d'organisation sont responsables de la direction et de l'organisation du travail du juge-inspecteur en chef et des juges-inspecteurs. L'inspecteur en chef de la justice doit immédiatement signaler tous les incidents au juge en chef. Un juge inspecteur doit être constamment présent aux emplacements des chevaux dans la zone de compétition, chaque fois que ces emplacements sont utilisés.

    2. Tout au long du tournoi dans les écuries, sur les terrains d'entraînement et d'échauffement, les lieux de rassemblement et dans tous les autres lieux sous le contrôle du comité d'organisation, le juge-inspecteur en chef et les juges-inspecteurs travaillant avec lui dans la compétition doivent exercer les fonctions suivantes:

    aider les participants à ne pas franchir la ligne avec des charges et des méthodes de formation raisonnablement raisonnables,

    d'intervenir à temps afin d'éviter toute cruauté envers le cheval de la part des cavaliers, des éleveurs de chevaux, des propriétaires ou de toute autre personne,

    d'intervenir afin de prévenir toute violation des principes généraux de comportement, de justice et des normes reconnues d'honneur sportif,

  • faciliter la réussite du concours conformément à la tâche confiée à ce juge-inspecteur par le juge-inspecteur en chef, le juge principal ou le juge en chef.
  • 3. L'inspecteur en chef juge doit soumettre un rapport à la FKSR concernant l'inspection de l'ensemble du concours dans son ensemble et les incidents qui se sont produits. Une copie du rapport doit être envoyée au président du comité d'organisation du tournoi.

    4. L'inspecteur en chef des juges doit être une personne ayant de l'expérience dans les sports équestres, en particulier sous la forme dans laquelle se déroule la compétition et où il est nommé pour exercer des fonctions. Le nom du juge inspecteur en chef désigné doit être imprimé dans le règlement et dans le programme de compétition.

    5. De plus, les juges inspecteurs peuvent effectuer les tâches suivantes:

    Contrôleur - surveille le respect par les participants de l'itinéraire, des habitudes de conduite, du passage correct des voies, du franchissement des obstacles, etc. et prend en compte dans la note de l'arbitre toutes les infractions commises par l'athlète dans la zone de sa responsabilité,

    Inspecteurs de départ et d'arrivée - conformément aux sections pertinentes du présent règlement, donnez ou fixez le départ ou l'arrivée d'un concurrent.

    Chronométreur - conformément aux sections du présent règlement, fixe le temps passé par un athlète pour terminer son exercice. Il relève directement du juge en chef en apparence et, en son absence, du juge en chef en apparence.

    Assistant du planificateur d'itinéraire - aide le juge - le planificateur d'itinéraire à équiper le terrain de compétition, les essais sur le terrain, etc., restaure les obstacles, les cibles et autres équipements après la destruction ou les déplacements, rend compte de l'état de préparation du terrain ou de l'itinéraire au chef / arbitre principal.

    Inspecteur du champ d'échauffement ou d'entraînement (obstacle d'entraînement) - contrôle la conformité des équipements du champ d'échauffement ou d'entraînement au présent règlement, contrôle le respect par les participants de la compétition et les membres de l'équipe des sections pertinentes du présent règlement relatives aux champs d'échauffement et d'entraînement, contrôle le respect des règles de sécurité.

    6. Les exigences de qualification du juge inspecteur sont définies au chapitre VIII.

    ARTICLE 43. CONTRÔLE "ANTIDOPAGE" ET PROTECTION DE LA SANTÉ DES PARTICIPANTS

    1. Aucun athlète ne peut participer à une compétition sous l'influence d'une des drogues interdites. Les règles d'échantillonnage du CIO (Comité international olympique) et la liste actuelle des substances interdites énoncées dans le Code médical olympique international s'appliquent.

    2. Le jury en chef, après avoir consulté le responsable médical responsable, peut à tout moment exclure de toute autre participation à une compétition et / ou un tournoi particulier tout coureur dont la condition physique ne correspond pas à la capacité de continuer la compétition en raison d'une blessure ou d'un état de santé grave ou potentiellement grave. .

    ARTICLE 44. SUIVI «ANTIDOPAGE» ET PROTECTION DE LA SANTÉ DES CHEVAUX

    1. Des règles spécifiques concernant les substances interdites et le contrôle antidopage sont énoncées dans les règles vétérinaires.

    2. Tout cheval pour lequel les substances interdites ont été trouvées dans les tissus, les fluides corporels et les excréments à la suite du test «antidopage» est automatiquement exclu, avec le cavalier, de toutes les compétitions de ce tournoi, qui s'accompagne d'un ajustement approprié dans la classification des lieux occupés , - à moins que le panel d'arbitres ne décide de permettre à ce cheval de continuer à participer au tournoi conformément au paragraphe 3 ci-dessous.Si un cheval disqualifié et son cavalier sont membres de l'équipe, le reste de l'équipe n'est pas disqualifié.

    3. La Commission / Délégué Vétérinaire doit donner une autorisation écrite avant tout traitement vétérinaire ou traitement médicamenteux du cheval utilisant les substances interdites tout au long du tournoi. Si au cours de cette période, l'utilisation de drogues de la liste des substances interdites est urgente pour un cheval, la Commission / Déléguée Vétérinaire doit être informée immédiatement et cette circonstance doit être signalée au Juge en Chef. La demande écrite de la Commission / Délégué Vétérinaire doit être faite sur l'utilisation de ce type de traitement. Le Jury de Terrain doit, conformément aux recommandations du Comité Vétérinaire / Délégué Vétérinaire, décider si le cheval peut ensuite continuer à concourir.

    4. En cas de signes évidents de maladie ou de blessure pendant le tournoi, le Jury de Terrain, après consultation de la Commission / Délégué Vétérinaire, décide de la possibilité pour ce cheval de continuer à participer à cette compétition ou à la compétition suivante du tournoi.

    ARTICLE 46. JUGES

    1. Un juge est un membre du panel d'arbitres nommé pour surveiller le "progrès" d'une compétition ou d'un tournoi. Le nombre et la catégorie des juges nommés membres du panel d'arbitres pendant la compétition sont indiqués dans les sections pertinentes du présent règlement.

    2. Les catégories de juges suivantes existent: les juges les plus élevés, républicains, premiers et équestres. Les détails concernant les qualifications requises pour chaque catégorie sont présentés dans les sections pour chaque espèce.

    3. La procédure d'attribution des catégories concernées est déterminée par les lois applicables.

    4. Les juges de toutes catégories doivent démissionner à la fin de l'année au cours de laquelle ils atteignent l'âge de 70 ans. Ce n'est que dans des circonstances exceptionnelles et sur recommandation de la commission judiciaire de la FKSR que cette limite d'âge peut être relevée de quatre ans.

    5. Les juges de chaque catégorie ne peuvent pas être nommés pour des compétitions d'arbitrage d'un niveau supérieur à ce qui est approprié pour leurs qualifications, conformément à ce qui précède dans les articles suivants.

    ARTICLE 48. JUGE DE PREMIÈRE CATÉGORIE

    Un juge de 1ère catégorie peut être nommé juge en chef dans les concours des 2e et 3e groupes, membre du collège judiciaire principal dans les concours des 1er, 2e et 3e groupes, juge-inspecteur en chef dans les concours des 2e et 3e groupes, juge-inspecteur dans tous les concours. La FCCR maintient une liste de juges qualifiés de catégorie 1.

    ARTICLE 49. JUGE DE LA CATÉGORIE RÉPUBLICAINE

    Un juge de la catégorie républicain peut être nommé juge en chef dans les compétitions des groupes 1, 2 et 3, membre du comité d'arbitrage en chef dans les compétitions des 1er, 2e et 3e groupes, juge-inspecteur en chef dans les concours des 1er, 2e et 3e groupes, juge-inspecteur dans toutes les compétitions. La FCCR maintient une liste de juges républicains qualifiés.

    ARTICLE 50. JUGE DE LA CATÉGORIE LA PLUS ÉLEVÉE

    Un juge de la catégorie la plus élevée peut être nommé juge en chef dans les compétitions des groupes 1, 2 et 3, membre du Conseil des arbitres en chef dans les compétitions des groupes 1, 2 et 3, juge-inspecteur en chef dans les compétitions des groupes 1, 2 et 3 et juge-inspecteur dans toutes les compétitions. La FCCR maintient une liste de juges qualifiés de la plus haute catégorie.

    ARTICLE 51. GRAND ORDRE JUDICIAIRE DU TOURNOI

    1. Le panel d'arbitres principal du tournoi se compose de l'arbitre principal, du secrétaire principal du tournoi, d'un juge non résident, d'un ou de plusieurs arbitres seniors pour chaque type et d'un certain nombre d'arbitres des catégories correspondantes - conformément à la manière dont il est indiqué dans les sections pour chaque type.

    2.Le comité principal d'arbitrage du tournoi est responsable de l'aspect technique de l'arbitrage de toutes les compétitions pour lesquelles il a été nommé, et du règlement de tous les problèmes qui peuvent survenir pendant la période où ces questions sont sous sa juridiction.

    3. La période de juridiction du comité principal des arbitres du tournoi commence 1 heure avant le début de la 1ère équitation et se termine 30 minutes après l'annonce des résultats finaux.

    4. L'arbitre en chef du tournoi pour l'arbitrage de chaque compétition nomme le panel principal d'arbitres de la compétition composé d'au moins trois juges. Le jury principal du concours a le droit de prendre des décisions et est responsable de toutes les décisions prises. Dans le cas où, en plus du juge principal du tournoi, il y a plus de deux membres du panel d'arbitres principal, le juge principal doit les faire pivoter afin d'assurer l'arbitrage de chaque compétition. Le jury principal du concours dans son ensemble est responsable de toutes les décisions prises, à l'exception des cas prévus dans le présent règlement.

    5. Les membres du Jury de Terrain doivent être objectifs pour juger et abandonner les préférences personnelles, les conseils étrangers ou tout ce qu'il a déjà connu concernant le cavalier ou le cheval.

    6. Dans le cas où les chevaux sont jugés incapables de participer à la compétition lors de l'examen à l'arrivée ou sur une couvée, le comité principal des arbitres du tournoi ainsi que la Commission vétérinaire (Délégué vétérinaire) doivent les revérifier avant de pouvoir participer à la compétition.

    La décision d'interdire la participation du cheval à des compétitions peut être prise par le Conseil principal des arbitres du tournoi sur recommandation de la Commission vétérinaire. Aucun appel n'est interjeté contre cette décision.

    Si le Jury de Terrain n'est pas d'accord avec les recommandations du Délégué Vétérinaire, toutes les circonstances doivent être soumises au Comité d'Appel et incluses dans le Rapport Vétérinaire de la FKSR.

    ARTICLE 52. responsabilité de l'arbitre en chef du tournoi

    Phase 1 - Organisation des compétitions:

    En collaboration avec le comité d'organisation:

    Nommer les membres du panel d'arbitres et approuver le plan de travail du conseil d'arbitrage.

    Donner des conseils sur l'organisation, le calendrier des compétitions, etc.

    Établir un contact avec le planificateur d'itinéraire

    Vérifiez le règlement après son approbation et tout commentaire du FCCR.

  • Déterminer, en collaboration avec le président de la Commission vétérinaire ou le délégué vétérinaire, l'heure de l'élevage principal et de l'élevage, qui peut être suspendue de la compétition.
  • Phase II - Avant le tournoi:

    Prenez contact avec le secrétaire en chef, commentateur, le personnel médical, les chronométreurs et aussi avec le forgeron.

    Établir des contacts avec un juge non résident, des membres du jury de terrain, le président du comité de recours, le président de la commission vétérinaire ou un délégué vétérinaire.

    Consultez le programme, la liste des participants (athlètes et chevaux), le protocole de départ des différentes compétitions et les plans de parcours.

    Tenir des réunions techniques et faire des recommandations.

    Vérifiez le montant total et la distribution des prix en argent.

    Vérifiez les zones sous la responsabilité du juge en chef de l'inspecteur et de ses assistants.

    Vérifiez le sol du champ de bataille, les champs d'entraînement et d'échauffement.

  • Assumer les tâches du Délégué Technique si ce dernier n'a pas été affecté.
  • Phase III - Avant la compétition:

    Vérifiez l'itinéraire avec le juge non résident, le délégué technique et le créateur de l'itinéraire.

    Vérifiez le schéma d'itinéraire.

    Vérifiez la visibilité des obstacles depuis la boîte des juges et informez les juges inspecteurs des obstacles.

    Nommer un ou des juges près du fossé.

    Vérifiez la forme des athlètes lorsqu'ils inspectent le parcours.

    Répartir entre les membres du Jury de Terrain leurs responsabilités et positions.

    Instruisez les secrétaires du Jury de Terrain, les chronométreurs et les commentateurs.

    Vérifier la présence d'une cloche, la synchronisation de la cloche et du chronomètre, la connexion entre les juges et l'inspecteur au départ, les juges et le routeur, etc.

    Obtenez le protocole de démarrage.

    Vérifiez que la norme de temps correspond à la longueur de l'itinéraire et à la vitesse indiquée.

    Prenez des décisions sur toutes les exigences pour changer l'ordre de départ ou remplacer les chevaux.

    En accord avec le président de la Commission vétérinaire ou le délégué vétérinaire et, le cas échéant, par le vétérinaire du contrôle antidopage, déterminer la méthode de sélection des chevaux afin de procéder aux tests selon la "Procédure de sélection standard pour les substances interdites".

  • Résolvez tous les autres problèmes émergents.
  • Phase IV - Pendant la compétition:

    Vérifiez l'ordre de départ.

    Juger la compétition (cloche, ainsi qu'arrêter et démarrer le chronomètre).

    Vérifiez le travail des secrétaires du jury de terrain.

    Vérifiez les uniformes, les brides, les rênes et les fouets des athlètes.

    Contrôler le déroulement du Concours afin qu'il se déroule selon l'horaire journalier.

    Acceptez toute réclamation en consultation avec les membres du Jury de Terrain et répondez-y le plus rapidement possible.

    Suivez le travail du commentateur.

    Observez le travail des autres membres du jury de terrain.

  • En tant que membre du Collège des arbitres, qui a assumé la responsabilité de son président pour toute compétition, l'arbitre ou son adjoint doit rester dans la boîte des juges pendant ces compétitions.
  • Phase V - Après la compétition:

    Vérifiez la forme et le comportement des concurrents lors de la cérémonie de remise des prix.

  • Prendre une décision sur toute réclamation reçue pendant ou après le concours et la porter à l'attention des parties intéressées.
  • Phase VI - Après le tournoi:

    Familiariser le comité organisateur avec ses commentaires et suggérer des moyens d'améliorer l'organisation du tournoi.

  • Si des sanctions ont été imposées, informez en détail le juge non résident afin que cela soit inclus dans le rapport à la FKSR.
  • ARTICLE 53. UN JUGE RÉSIDENT

    1. La nomination d'un juge non résident est requise si plus de 4 participants de plus de deux autres sujets de la Fédération de Russie sont invités à participer à des compétitions ou tournois sur le territoire d'un sujet de la Fédération de Russie.

    2. Le juge en chef ou un membre du Collège judiciaire principal est considéré comme un juge non résident s'il réside en permanence sur le territoire d'un autre sujet de la Fédération de Russie que celui où se déroulent les concours.

    3. Un juge non résident est choisi sur la liste des juges de la FKSR.

    4. Un juge non résident, en plus d'agir en tant que juge d'une compétition, peut donner des instructions au comité d'organisation concernant des questions générales concernant le déroulement des compétitions et a le droit d'interpréter ces règles et de contrôler leur conformité. Il est tenu d'envoyer un rapport à la FKSR concernant les compétitions et l'organisation de ce tournoi dans son ensemble.

    5. Si le délégué technique de la FKSR n'est pas nommé, le juge non résident de la compétition, en plus de participer à l'arbitrage, doit vérifier, observer et contrôler tout ce qui est lié à l'organisation et au déroulement de la compétition dans son ensemble.

    6. Responsabilités d'un juge non résident:

    Phase I - Avant le tournoi:

    Confirmer par écrit et demander le règlement.

    Étudier le règlement et poser des questions là où il n'y a pas de clarté.

  • Convenez de la date d'arrivée et du mode de transport.
  • Phase II - À votre arrivée au tournoi:

    Établir des contacts avec le comité d'organisation (président, secrétaire, etc.), avec le juge en chef et à travers lui avec d'autres fonctionnaires (en particulier avec la Commission vétérinaire / le délégué vétérinaire, le comité d'appel, le juge en chef - inspecteur).

    Comparez le programme avec le règlement.

    Visite avec le juge en chef du lieu de la compétition, du terrain d'échauffement et d'entraînement, des écuries, etc.

    Vérifiez le placement des athlètes et des éleveurs de chevaux, ainsi que les conditions sanitaires (toilettes, douches pour les éleveurs de chevaux) et toutes les autres installations (écuries, etc.).

    Vérifier la disponibilité des moyens de transport pour les équipes non résidentes, le cas échéant spécifié dans le règlement.

    Vérifier la conformité des prix annoncés dans le programme avec ceux fixés dans le règlement.

    Assister à des réunions techniques.

  • Vérifiez les demandes des participants et des chevaux.
  • Phase III - Avant chaque compétition:

    Assurez-vous que tout est bien préparé pour le travail du Jury de Terrain.

    Inspectez l'itinéraire avec le juge en chef et le facteur de route (éventuellement avec le délégué technique).

  • Travailler en étroite collaboration avec le juge en chef pour résoudre tous les problèmes liés au concours.
  • Phase IV - Pendant la compétition:

    Assurer la conformité aux règles et aux autres documents réglementaires applicables.

    Observez les actions des juges.

    Vérifiez l'exactitude de l'enregistrement des résultats.

  • Vérifiez les résultats techniques et la distribution des prix.
  • Phase V - Après chaque compétition:

  • Vérifiez l'exactitude de l'enregistrement des résultats.
  • Phase VI - Après le tournoi:

    Assurez-vous que tous les problèmes administratifs concernant les athlètes non résidents ont été résolus.

    Donnez votre évaluation du tournoi au président du comité d'organisation et, si nécessaire, faites des suggestions d'amélioration.

  • Compilez un rapport et envoyez-le à la FKSR.
  • ARTICLE 54. Secrétaire en chef

    1. Le Secrétaire Général est membre du Jury de Terrain.

    2. Responsabilité du secrétaire en chef:

    accepte et vérifie les candidatures des représentants de l'équipe,

    prépare les protocoles de compétition,

    tient un procès-verbal des réunions du jury de terrain,

    fixe les ordres du juge en chef pendant le concours,

    fournit aux juges le matériel nécessaire,

    accepte les plaintes et les protestations,

    prépare un rapport sur le tournoi.

  • dirige et supervise les travaux du secrétariat sous la direction du Conseil des arbitres.
  • ARTICLE 56. NOMINATION DES JUGES ET COLLÈGUES JUDICIAIRES

    1. Le juge en chef et les membres du panel principal d'arbitres pour les tournois sont nommés par les comités d'organisation respectifs, sauf indication contraire dans le présent article ou dans les sections correspondantes du présent règlement.

    2. La candidature d'un juge non résident pour les tournois des groupes 2 et 3 est proposée par le comité d'arbitrage pour nomination par son comité d'organisation respectif.

    3. Le Bureau de la FCCR approuve le juge en chef pour:

    Championnat de Russie chez les jeunes hommes.

    Championnats et Championnats des Sujets de la Fédération de Russie.

  • Autres tournois portant le titre de FKSR
  • 4. Le Bureau de la FKSR devrait nommer le juge en chef et les membres du jury principal:

    Compétitions de dressage aux championnats régionaux.

    Championnat de Russie pour juniors.

    5. Dans le cas où l'un des officiels nommés par le Bureau ne pourrait pas participer aux travaux du panel d'arbitres, le président du comité d'arbitrage de la FKSR est responsable de la sélection d'un candidat de remplacement.

    6. Les personnes suivantes ne peuvent pas exercer les fonctions de juge:

    6.1. Toute personne susceptible d'être impliquée dans un conflit d'intérêts, par exemple en raison d'une relation étroite avec le coureur ou le propriétaire.

    6.2. Propriétaire d'un cheval en compétition.

    6.4. Représentant d'équipe et officiels d'équipe si leurs athlètes concourent.

    6. 5. Entraîneurs de concurrents.

    6. 6. Délégué technique (hors dressage et saut), Route Maker et membres de la commission vétérinaire et du comité d'appel nommés pour ce tournoi.

    6.7. Le participant du concours.

    7. Un juge nommé par le Bureau de la FKSR ne peut exercer aucune fonction officielle dans aucune délégation sportive d'un même tournoi.

    ARTICLE 57. COMPOSITEURS DE ROUTES

    1. La FKSR tient une liste des artisans de la route de la catégorie républicaine et des artisans de la route de la catégorie 1.

    2. Les exigences de qualification nécessaires pour attribuer 1 ou la catégorie républicaine de planificateur d'itinéraire sont définies dans les sections pour chaque type.

    3.Le planificateur d'itinéraire est responsable devant le délégué technique, le cas échéant, ou auprès du juge en chef de l'établissement d'une carte d'itinéraire, de la mise en place de tout obstacle et de la mesure des distances de l'itinéraire.

    5. Le Route Maker, à la fin des travaux de préparation de l'itinéraire, doit faire rapport au Délégué Technique - le cas échéant - ou au Chief Justice sur l'état de préparation de l'itinéraire.

    6. Le Jury de Terrain n'est pas autorisé à annoncer le début de la compétition tant que le Délégué Technique ou le Rédacteur de Route n'auront pas signalé l'état de préparation de l'itinéraire. Désormais, seul le Jury de Terrain est responsable de la compétition.

    7. Le Route Maker doit être nommé par le Comité d'Organisation approprié, sauf indication contraire dans le paragraphe suivant 8. Les Route Makers pour la compétition 2 groupes doivent être sélectionnés dans la Liste des Route Makers de la FKSR.

    8. Les compilateurs des Itinéraires pour les compétitions du groupe 1 seront choisis dans la liste de la FKSR et nommés par les Comités d'organisation appropriés en accord avec le Bureau de la FKSR. Le compilateur de la Route de Concours Complet pour le Championnat de Russie devrait être nommé par le Bureau de la FCCR après consultation des Comités Organisateurs compétents.

    ARTICLE 58. DÉLÉGUÉS TECHNIQUES

    1. Les délégués techniques sont tenus d'approuver tous les problèmes d'organisation concernant le tournoi depuis leur nomination jusqu'à la fin du tournoi. Ils devraient commencer leurs tâches assez tôt pour pouvoir s'assurer qu'ils sont satisfaits de tout ce qui concerne le placement des cavaliers et le toilettage, les conditions d'élevage et d'alimentation des chevaux, les terrains d'entraînement, etc., et les reconnaître comme appropriés à tous égards .

    2. Toute visite prévue du Délégué Technique à partir du moment de sa nomination jusqu'au début du tournoi doit être convenue avec la FCCR.

    3. Le Délégué Technique doit arriver sur le site de la compétition au plus tard 2 jours avant le début de la première compétition, de préférence avant l'arrivée des premiers chevaux.

    4. Le Délégué Technique exerce les fonctions suivantes et lors des compétitions est responsable de ce qui suit:

    4.1. Inspection des itinéraires et des champs pour s'assurer que tous les détails techniques sont conformes à ces règles.

    4.2. Il doit s'assurer que l'itinéraire le satisfait du point de vue de l'équité, notamment vis-à-vis des participants non résidents, et que la connaissance des conditions locales ne créera pas d'avantages injustes.

    4.3. Il a le droit d'indiquer au Comité d'organisation et au compilateur de routes la nécessité d'apporter des modifications sur le champ de bataille ou sur le parcours, ainsi que de modifier tout ce qui concerne la compétition, s'il le juge nécessaire.

    4.4. Aider le comité d'arbitrage à superviser l'aspect technique de la compétition (après avoir informé l'arbitre qu'il est satisfait de tout ce qui concerne l'organisation de la compétition).

    5. Le Délégué Technique nommé par le Bureau de la FCCR doit envoyer un rapport à la FCCR à la fin du tournoi.

    ARTICLE 59. NOMINATION DES DÉLÉGUÉS TECHNIQUES

    1. Un délégué technique de la FKSR peut être nommé par décision du Bureau de la FKSR pour tout tournoi afin de contrôler la conformité des conditions techniques pour l'organisation de tournois avec le présent règlement dans les cas où, selon les résultats des compétitions, un rang ou un rang sportif non inférieur au premier ou la dotation du tournoi est supérieur à 100 salaires minima.

    2. Un juge non résident peut agir en tant que délégué technique si le comité d'organisation le lui propose.

    ARTICLE 61. DROIT D'ÊTRE NOMMÉ OFFICIEL ET SA RESPONSABILITÉ

    1. Les personnes suivantes ne peuvent pas être des fonctionnaires:

    1.1. Toute personne susceptible d'être en situation de conflit d'intérêts, telle qu'un proche parent du coureur ou du propriétaire.

    1.2.Les personnes ayant un intérêt financier et / ou personnel dans un cheval ou un cavalier participant à une compétition.

    1.3. Cavalier en compétition.

    1.4. Représentants et officiels de l'équipe dont les coureurs concourent.

    1.5. Entraîneurs, instructeurs et employeurs de coureurs inscrits à la compétition.

    2. Les personnes suivantes ne peuvent pas exercer les fonctions de juge:

    2.1. Délégué technique (hors dressage et saut).

    2.2. Planificateur d'itinéraire.

    2.3. Délégué vétérinaire.

    2.4. Membres du comité d'appel.

    3. Tous les officiels nommés ou approuvés par la FCCR dans le tournoi agissent au nom de la FCCR et, par conséquent, n'assument aucune obligation financière personnelle pour toute décision qu'ils doivent prendre conformément au présent règlement.

    Le président du comité d'appel doit informer la FKSR des cas de manquement grave à ses devoirs ou d'actions frauduleuses.

    ARTICLE 62. INTRODUCTION

    1. Le système juridique est créé conformément à la décision de la FCCR.

    2. Le système juridique est créé dans le cadre du présent règlement et définit les éléments suivants:

    2.1. Droits et responsabilités juridiques des fonctionnaires et des structures qui sont nommés et créés conformément au présent règlement,

    2.2. Échelle de sanctions,

    2.3. La procédure de dépôt de plaintes, rapports, protestations contre les actions ou comportements d'individus ou de structures, à quelque titre que ce soit, participant à des tournois sous la juridiction de la FKSR,

    2.4. La procédure de recours contre les décisions ou les sanctions prononcées par toute personne ou entité agissant conformément aux présentes règles auprès d'une autorité supérieure.

    3. Tout cas de violation du présent règlement ou des principes généraux de comportement, de justice et des normes généralement acceptées d'éthique sportive, qui se produisent:

    3.1. Pendant ou en relation directe avec le tournoi, cela devrait être la responsabilité du panel d'arbitres ou du comité d'appel, conformément à leur compétence, comme indiqué dans le présent chapitre.

    3.2. À tout autre moment ou pendant le tournoi, à condition qu'il ne soit pas connu avant la fin de la compétition, cela devrait être signalé à la FKSR pour examen par le comité d'arbitrage.

    4. Les appels, protestations, plaintes ou rapports concernant des incidents qui n'ont pas été connus pendant le tournoi ou qui se sont produits en dehors de la juridiction du panel d'arbitres ou du comité d'appel du tournoi doivent être envoyés à la FCCR par courrier recommandé afin qu'ils soient reçus. au plus tard 14 jours après la fin de la compétition.

    ARTICLE 63. PEINES

    1. Des sanctions appropriées devraient être infligées en cas de violation de ces règles ou normes de conduite, ainsi que de la justice et des normes généralement acceptées d'éthique sportive, en particulier dans les circonstances suivantes:

    1.1. toute action d'une personne qui lui donne un avantage indu,

    1.2. toute action causant des dommages matériels à une autre personne ou structure liée à la compétition,

    1.3. toute action liée à l'abus d'un cheval,

    1.4. toute action dirigée contre l'honneur et la dignité de toute personne liée au sport équestre, ainsi qu'un représentant des médias ou spectateur du tournoi,

    1.5. toute action liée à la tromperie, à la violence ou à la cruauté ou à des infractions pénales similaires.

    2. L'ignorance des articles pertinents du présent règlement ne dispense pas de la responsabilité de leurs violations.

    ARTICLE 64. GRAND ORDRE JUDICIAIRE

    1. Le Jury de Terrain doit avoir un niveau de compétence lui permettant d'examiner tous les cas de violation du présent Règlement, ainsi que tous les Protêts et Rapports qui ont été soumis durant sa juridiction.

    2. Avant de décider des sanctions, le jury de terrain doit examiner les informations à sa disposition, y compris la déclaration de l'accusé et tout autre matériel pertinent.Dans les cas appropriés, elle devrait s'efforcer de parvenir à une solution équitable dans l'esprit de l'éthique sportive.

    3. Le Jury de Terrain impose les sanctions suivantes aux Officiels (à l'exception de ceux qui ont été désignés par la FKSR), aux propriétaires de chevaux, aux Responsables et aux cavaliers.

    3.2. Amende d'un montant maximum de 5 droits d'inscription (le montant des droits d'inscription est approuvé par la FCCR).

    3.3. Disqualification d'un participant à une compétition.

    3.4. Disqualification temporaire d'un cavalier pendant 24 heures si son cheval a quitté la zone autorisée sans autorisation. Ce cheval est automatiquement exclu de la compétition jusqu'à la fin du tournoi.

    3.5. Disqualification d'un participant à un concours, accompagnée d'un rapport au comité d'appel, si l'affaire est suffisamment grave.

    4. Le jury de terrain doit faire rapport au comité d'appel sur les points suivants:

    4.1. Tout cas qui pourrait survenir en dehors de la période de sa juridiction ou qui dépasse sa compétence.

    4.2. A propos de toute affaire relevant de sa compétence et de sa compétence, mais impliquant un degré de sanction qui ne correspond pas à la compétence du Jury principal.

    5. La décision prise est communiquée oralement ou par écrit aux parties intéressées. Les affaires concernant les sanctions doivent être enregistrées par un juge non résident.

    6. Un recours contre les décisions du Jury de Terrain ne peut être formé dans les cas suivants:

    6.1. En ce qui concerne les questions pour lesquelles le jury principal doit prendre une décision pendant la compétition conformément au règlement.

    6.2. Retrait d'un cheval d'un concours pour des raisons vétérinaires.

    6.3. Emission d'alertes.

    6.4. Exception pendant la compétition.

    Dans ces cas, une plainte peut être déposée auprès du comité d'appel pendant sa juridiction ou auprès du comité d'arbitrage dans les 14 jours suivant la fin du tournoi. (p. 68.2)

    ARTICLE 65. COMITÉ D'APPEL

    1. Le comité d'appel, composé du président et d'au moins deux membres, doit être nommé pour chaque tournoi de 1 ou 2 groupes et peut être nommé pour le tournoi de 3 groupes.

    2. Au moins un membre du comité d'appel ne doit pas être résident - dans le cas des tournois du groupe 1.

    3. Le bureau de la FCCR devrait désigner:

    3.1. Présidents des comités d'appel pour les tournois du groupe 2

    3.2. Président et tous les membres des tournois du groupe 1.

    4. Toutes les autres nominations sont faites par le comité d'organisation approprié.

    5. Le président et les membres du comité d'appel doivent avoir de l'expérience et des qualifications dans le sport équestre. L'un au moins doit être juge de la catégorie républicaine, actuellement ou dans le passé, et il faut avoir une connaissance des questions juridiques. Ils doivent être choisis parmi ceux listés ci-dessous:

    5.1. Membres du Présidium de la FKSR,

    5.2. Les personnes de toute liste d'officiels de la FCCR, les juges actuels ou à la retraite, les juges inspecteurs en chef, les planificateurs d'itinéraires et les vétérinaires du tournoi,

    5.4. Des représentants du comité d'organisation possédant des qualifications et une expérience répondant aux exigences ci-dessus.

    6. Les personnes suivantes ne peuvent pas être membres du comité d'appel:

    6.1. Les membres du Jury de Terrain, le Délégué Technique, le Délégué Vétérinaire et le Routeur, - ce tournoi,

    6.2. Officiels d'équipe et entraîneurs dont les athlètes participent à ces compétitions,

    6.3. Cavaliers ou propriétaires de chevaux de compétition

    6.4. Toute personne susceptible d'être en conflit d'intérêts.

    7. Dans les cas appropriés, le Délégué Vétérinaire au tournoi sera impliqué dans le travail du Comité d'Appel en tant que membre avec voix consultative.

    8. Le président du comité d'appel et au moins deux de ses membres doivent être disponibles à tout moment pendant le tournoi, tel que défini à l'article 2, paragraphe 6, qui correspond à la période de juridiction du comité d'appel.Si la réclamation soumise au Jury d'Arbitrage reste insatisfaite, le Comité d'Appel devrait être disponible à tout moment, et sa juridiction restera dans ce cas pendant une heure après la décision pertinente du Jury d'Arbitrage.

    9. Le comité d'appel doit traiter des questions suivantes:

    9.1. Les appels concernant les décisions du Jury de Terrain et la décision du Comité d'Appel sont définitifs, sauf si cela s'applique aux cas d'appel devant lui par le Jury de Terrain.

    9.2. Plaintes reçues par le comité d'appel, ainsi que les protestations et les rapports de cas de cruauté du panel d'arbitres et tous les cas de violation de ces règles qui ne relèvent pas de la juridiction du panel d'arbitres.

    9. 3. Rapports de fonctionnaires ou d'autres personnes.

    10. Avant de prendre une décision, le Comité devrait examiner les données de l'affaire (preuves écrites ou orales) soumises par toutes les parties intéressées et tenir compte de tout autre élément connexe. Le cas échéant, une solution équitable au sport doit être recherchée.

    11. Le comité d'appel peut imposer les sanctions suivantes aux officiels (à l'exception de ceux qui ont été nommés par la FCCR), aux propriétaires de chevaux, aux personnes responsables et aux cavaliers:

    11.2. Une amende pouvant aller jusqu'à 5 frais d'entrée.

    11.3. Disqualification pour une compétition ou pour tout le tournoi.

    11.4. Suspension temporaire pour 24 heures d'un cavalier dont le cheval a quitté sans autorisation les limites de la Zone autorisée. Ce cheval est automatiquement exclu de la compétition jusqu'à la fin du tournoi.

    11.5. Disqualification pour tout le tournoi avec un rapport à la FKSR, si le cas est suffisamment grave.

    12. Le comité d'appel doit faire rapport à la FCCR pour renvoi au comité judiciaire:

    12.1. Sur tout cas relevant de sa compétence qui, à son avis, mérite une sanction plus sévère.

    12.2. Pour tout cas qui dépasse sa compétence.

    ARTICLE 66. COMITÉ DE JUGEMENT

    1. La commission judiciaire doit examiner toutes les affaires qui lui sont renvoyées par la FKSR et, après avoir examiné les données soumises (écrites ou orales), elle peut infliger les sanctions suivantes:

    1.2. Amende jusqu'à 10 frais d'entrée.

    1.3. Disqualification liée à une compétition ou à l'ensemble du tournoi.

    1.4. Suspension d'activité ou d'adhésion à toute structure pour toute période.

    1.5. Disqualification de personnes et de chevaux spécifiques pour toute période, jusqu'à une disqualification à vie.

    1.6. Soumettre à l'exclusion du nombre de membres de la FKSR les sujets de la Fédération de Russie ou membres collectifs.

    ARTICLE 67. RÉCLAMATIONS

    1. Des réclamations concernant les violations établies de ces règles pendant l'organisation ou pendant la compétition peuvent être soumises au comité principal des arbitres pendant la période pertinente de sa juridiction.

    2. Seuls les officiels nommés conformément au présent règlement, les représentants de l'équipe ou, si l'équipe n'a pas de représentant, les responsables des chevaux participant à la compétition et les vétérinaires de l'équipe ont le droit de protester.

    3. Les réclamations doivent être soumises par écrit au nom et signé par la personne autorisée à le faire, et être remises en personne au juge en chef avec tous les documents et preuves à l'appui, et avec un dépôt de garantie égal à 3 frais d'entrée.

    4. Les réclamations adressées au juge en chef doivent être déposées comme suit:

    4.1. Réclamations concernant l'admission d'un cavalier ou d'un cheval ou concernant l'état du champ de bataille: au plus tard 30 minutes avant le début de la compétition concernée.

    4.2. Protestation contre des obstacles, des schémas ou des longueurs de parcours individuels dans un saut d'obstacles: au plus tard 15 minutes. avant le début de cette compétition.

    4.3.Réclamations concernant le parcours en steeple, la course de cross-country ou les obstacles dans les compétitions de concours complet: au plus tard à 18h00 la veille du début des compétitions respectives.

    4.4. Réclamations concernant les violations ou incidents pendant la compétition, ainsi que sur la place prise par le coureur: au plus tard 30 minutes après l'annonce des résultats.

    ARTICLE 68. PLAINTES

    1. Des plaintes contre toute personne ou structure participant au tournoi à quelque titre que ce soit peuvent être déposées pour des raisons, y compris autres que le non-respect du présent règlement. Il peut s'agir de plaintes de violation des règles générales de conduite, d'injustice, de violation des normes généralement reconnues d'éthique sportive, y compris des problèmes tels que les conditions d'hébergement, les interactions avec les responsables des services vétérinaires et des organes des affaires intérieures pendant le transport, ainsi que des problèmes de comportement incompatibles avec les intérêts du sport et / ou le blesser.

    2. Les plaintes peuvent être soumises au comité d'appel à tout moment au cours de sa juridiction. Après cela, ils sont envoyés à la FKSR, qui doit cependant les recevoir au plus tard 14 jours après le tournoi, pour transfert au comité d'arbitrage.

    3. Les réclamations ne peuvent être déposées que par les représentants de l'équipe ou, si l'équipe n'a pas de représentant, par le responsable des chevaux participant à la compétition, ou par le vétérinaire de l'équipe, ainsi que les membres actuels du présidium de la FKSR.

    4. Les réclamations doivent être soumises par écrit par des personnes autorisées, signées par elles et remises en mains propres au président du comité d'appel ou envoyées à la FCCR avec toutes les pièces justificatives et les témoignages et avec un dépôt de garantie égal à 1 droit d'entrée.

    5. Dans les cas appropriés, le président du comité d'arbitrage peut créer une commission spéciale pour enquêter sur la plainte avant de décider des mesures à prendre. La décision du Comité judiciaire concernant les plaintes est définitive.

    ARTICLE 69. RAPPORTS

    1. Toute personne ou structure peut envoyer un rapport au Conseil judiciaire principal pendant toute la durée de la juridiction de ce dernier (ou ultérieurement à la FKSR pour renvoi à la Commission judiciaire), en ce qui concerne les cas avérés de mauvais traitements infligés aux chevaux. Ce rapport doit être soumis par écrit, accompagné des pièces justificatives, et doit être signé par la personne qui a rédigé le rapport et par des témoins.

    2. Un juge non résident et / ou un délégué technique et un délégué vétérinaire doivent signaler tous les cas de maltraitance des chevaux, d'autres violations des présentes règles ou des violations énumérées à l'article 68.1.

    ARTICLE 70. APPELS

    1. Un appel peut être interjeté par toute personne ou entité qui a été punie ou n'est pas d'accord avec la décision de toute personne ou entité qui a droit à cette décision conformément aux présentes règles. (La condition pour l'acceptation de l'appel est sa conformité aux exigences du paragraphe 2 ci-dessous)

    1.1. Au Comité d'Appel - contre la décision du Jury de Terrain, adoptée sous sa responsabilité conformément au présent Règlement.

    1.2. Au Comité judiciaire - par le biais de la FCCR - contre les décisions du Comité d'appel.

    2. L'appel n'est pas accepté:

    2.1. Aux décisions du Jury de Terrain dans les cas visés à l'article 64.6.1-4.

    2.2. À la décision sur la sanction approuvée par le Comité d'appel prise par le Comité judiciaire en chef.

    3. Les appels auprès du comité d'appel doivent être soumis par écrit, signés ou conjointement avec des preuves à l'appui par écrit, ou en présence d'un ou plusieurs témoins, au plus tard une heure après la décision du jury de terrain.

    4. Les recours auprès du comité d'arbitrage, accompagnés des pièces justificatives, doivent être adressés par courrier recommandé à la FCCR, signés par la personne déposant le recours ou un mandataire autorisé par lui:

    4.1.En cas de recours contre la décision du comité d'appel au plus tard 14 jours après la fin du tournoi,

    4.2. Les appels reçus par la FCCR après les délais ci-dessus ne sont pas acceptés.

    ARTICLE 71. Caution

    1. Les réclamations, plaintes et appels adressés au Jury de Terrain ou au Comité d'Appel doivent être accompagnés d'un dépôt de garantie d'un montant de 3 droits d'entrée.

    2. Les réclamations, réclamations et recours adressés à la commission judiciaire doivent être accompagnés d'un gage d'un montant égal à 3 droits d'entrée.

    3. Les réclamations, plaintes ou appels ne seront pas pris en compte tant que les conditions ci-dessus ne seront pas remplies.

    4. Le dépôt de garantie est remboursé si la réclamation, la plainte ou l'appel a été satisfait. Si la réclamation, la plainte ou l'appel est rejeté, le dépôt de garantie est retenu par la structure où il a été initialement soumis et transféré par la suite à la FKSR.

    ARTICLE 72. FIXATION DES INFORMATIONS SUR LES PEINES, LES RECLAMATIONS, LES PLAINTES ET LES APPELS

    1. Un juge non résident (délégué technique) doit inclure dans son rapport à la FKSR des informations sur toutes les protestations et les rapports reçus par le Collège judiciaire principal sur ces questions et d'autres questions pertinentes. Le président du comité d'appel doit informer la FCCR de tous les appels, protestations, plaintes et communications reçus par le comité d'appel et de toutes les décisions et sanctions prises par le comité d'appel sur ces questions et sur d'autres.

    2. Le FCCR est responsable:

    la notification aux parties intéressées des décisions prises par ces structures, y compris la date à laquelle la décision entre en vigueur,

  • publication de toutes les décisions qui doivent être rendues publiques.
  • ARTICLE 73. DÉLAI D'ENTRÉE EN VIGUEUR DES DÉCISIONS

    1. Les décisions qui ne peuvent faire l'objet d'un appel entrent en vigueur à la date de leur notification aux personnes ou parties intéressées.

    2. Les décisions au sujet desquelles les parties intéressées ont formellement refusé de faire usage de leur droit de recours entrent en vigueur à la date à laquelle le rejet du recours parvient au FCCR.

    3. Les décisions rendues par le jury de terrain et le comité d'appel, qui est toujours en vigueur et accepte les appels, entrent en vigueur à partir du moment où le délai d'appel de ces décisions expire ou lorsque les parties intéressées déclarent officiellement leur renonciation au droit de recours. .

    4. Sans préjudice de tout droit d'appel, les décisions prises par le comité d'arbitrage sont déclarées effectives à compter du jour de la notification des personnes ou entités intéressées ou à partir d'une date spéciale, si le comité d'arbitrage en décide ainsi.

    5. Les décisions rendues par le comité d'appel, le comité judiciaire agissant en deuxième ou dernière instance, entrent en vigueur à compter de la date de notification des personnes ou structures intéressées.

    ARTICLE 74. PRINCIPES DE BASE DE LA PEINE

    1. Un avertissement oral ou écrit est émis en cas de violations mineures ou non intentionnelles qui n'ont pas eu de conséquences importantes.

    2. La peine est infligée, en particulier, dans les cas où le contrevenant reçoit effectivement un avantage indu ou, au contraire, prive l'avantage d'une autre personne, ou a violé le présent règlement par négligence.

    3. La disqualification s'applique soit dans les cas prévus par le présent règlement, soit si les circonstances nécessitent une action immédiate. L'exclusion de la compétition en tant que forme de disqualification signifie que le cavalier et les chevaux auxquels cela s'applique - même s'ils changent de propriétaire - sont exclus de la liste des candidatures et des résultats techniques, cela peut également inclure la perte du droit à tout prix gagné au cours des précédentes. Les compétitions de ce tournoi sont prévues dans le présent règlement.

    4. La récusation pour une période plus longue devrait être appliquée en cas de violation intentionnelle ou de négligence très grave de la "lettre de la loi" ou des principes du présent Règlement, en particulier dans les circonstances mentionnées au paragraphe 2 ci-dessus. Dans certains cas, conformément au présent Règlement La disqualification de nous est stupide automatiquement.Il est valable pendant une certaine période lorsqu'une personne ou une structure déclarée disqualifiée ne peut pas participer à des compétitions ou tournois en tant que coureur, officiel, personne, personne physique ou morale, participant à l'organisation ou à la conduite d'un tournoi. Cela s'applique à tous les tournois organisés sous la juridiction de la FKSR.

    Lorsqu'elle décide du moment à partir duquel commence la période de suspension, l'autorité compétente doit, afin d'imposer une sanction équitable, tenir compte de la gravité de la faute.

    5. Sans préjudice de tout autre élément indiqué aux paragraphes 1 à 4 ci-dessus, les sanctions énumérées ci-dessous sont infligées dans les cas suivants:

    5.1. La détection à la suite de l'analyse de la substance interdite, telle que définie à l'article 44.2., Entraîne toujours l'exclusion du cheval et du cavalier du tournoi et la privation de tout prix en argent reçu dans ce tournoi.

    5.2. La détection à la suite d'une analyse d'une substance interdite, telle que définie à l'article 44.2., Est considérée comme une tentative délibérée. La personne responsable influencera le résultat de la performance du cheval et entraînera la disqualification de la personne responsable pour une période de 3 à 24 mois. Une amende pouvant aller jusqu'à 10 droits d'entrée et jusqu'à 100 frais d'entrée peut être imposée en même temps.

    5.3. Si la personne responsable peut prouver qu'il ne s'agissait pas d'une tentative délibérée d'influencer les performances du cheval, ou que ce qui a été découvert est le résultat d'un traitement légitime du cheval ou de toute partie de son corps, cela peut entraîner une amende pouvant aller jusqu'à 10 frais d'entrée, mais en plus de cela peut également être appliqué et disqualification pour une période de 1 à 3 mois.

    En cas de violations répétées de l'article 44.2. le paragraphe 5.2 s'applique toujours.

    5.4. La cruauté envers le cheval sous quelque forme que ce soit (bourrage, hypersensibilité des membres, méthodes d'entraînement interdites, etc.) devrait entraîner une amende de 10 droits d'entrée à 100 droits d'entrée - et / ou une suspension pour une période de trois mois à vie.

    5.5. Un comportement incorrect à l'égard des officiels du tournoi ou à l'égard de tout tiers associé au tournoi (un autre coureur, journaliste, public, etc.) devrait entraîner une amende de 2 à 10 frais d'inscription et / ou une disqualification pour une période de 3 à 12 mois.

    5.6. La fraude de toute nature, la violence et les autres actes définis comme criminels par la loi applicable entraîneront une amende d'un montant de 10 à 100 droits d'entrée et / ou une exclusion pour une période d'un mois à vie.

    6. Les cas répétés de violations du même type dans un délai de deux ans à compter du moment de la première violation doivent être punis au moins de la peine maximale prévue pour ce type de violation.

    7. La sanction infligée dans chaque cas peut consister en une combinaison d'amende, d'expulsion et de récusation. Le montant de l'amende et la durée de la période de suspension doivent être déterminés conformément aux lignes directrices de base énoncées au paragraphe 5 ci-dessus, ainsi qu'en fonction des circonstances de l'espèce.

    8. Toutes les amendes infligées par toute structure existant dans le cadre du système juridique reviennent à la FKSR et doivent être payées sans délai.

    9. Par décision de la commission judiciaire, les personnes ou structures reconnues coupables peuvent également être soumises à des sanctions financières sous forme de paiements couvrant les frais de la FKSR pour la procédure judiciaire - d'un montant de 5 à 50 frais d'entrée (le coût d'éventuelles audiences est calculé séparément pour chaque cas) .

    ANNEXES À LA SECTION I

    1. Demande préliminaire.

    2. Application finale.

    3. Relations des officiels du tournoi.

    4. Les principes de formation des prix en espèces.

    1.Le prix pour la première place dans les épreuves individuelles et par équipe, qu'il s'agisse d'argent ou d'un prix matériel qui peut être facilement converti en espèces, ne doit pas dépasser plus du tiers du prix total de cette compétition.

    2. Le nombre minimum de prix pour chaque concours est fixé à raison d'un prix pour quatre participants.

    3. Les prix distribués conformément aux principes énoncés ci-dessus doivent être fournis pour chaque compétition de qualification organisée dans le cadre du classement général d'un tournoi donné, ou pour un classement général après une série de compétitions.

    4. Dans le cas d'un classement général, à la fin d'une série de compétitions de qualification ou lors de la notation à la fin d'un tournoi, ou à la fin d'une série de compétitions de qualification, un prix monétaire ou vestimentaire unique peut être attribué, mais à la condition que chacune des qualifications préliminaires ou de qualification des compétitions ou tournois ont été attribués conformément aux dispositions ci-dessus.

    Pin
    Send
    Share
    Send