Sur les animaux

Maladie capillaire ou conséquences dangereuses des voyages d'affaires

Pin
Send
Share
Send


La capillariose est une infection parasitaire causée par trois types de nématodes. Les vers ronds de l'espèce Capillaria sont la cause directe de la capillariose. Capillaria hepatica provoque une maladie capillaire hépatique et Capillaria philippinensis provoque une maladie capillaire intestinale. Le parasite Capillaria aerophila provoque une maladie pulmonaire.

Il existe des médicaments et des traitements qui aident à éliminer la maladie. Cependant, sans traitement, la maladie peut être fatale.

Les vers d'âge mûr ont une forme ronde classique (comme tout ver rond) et restent dans l'intestin principalement en raison de l'attachement à la membrane muqueuse de l'intestin grêle (ou de sa pénétration). Les vers femelles pondent également des œufs dans cette couche de tissu, certains œufs sont déjà fécondés et peuvent donner vie à un nouveau représentant de leur espèce. De plus, très souvent, les œufs restent dans la membrane intestinale, provoquant des réactions allergiques, une intoxication et diverses manifestations d'allergies chez l'hôte humain. Plus le corps est peuplé (en particulier le foie et les intestins) de parasites, plus la personne se sent mal et les symptômes négatifs qu'elle ressent.

Comment l'infection par différents types de parasites provoquant une maladie capillaire se produit-elle?

C. hepatica se trouve souvent dans le foie des animaux, comme les petits rongeurs, les singes et les chiens de prairie. Des vers de l'espèce Capillaria hepatica se trouvent souvent à l'intérieur de rats morts. Le parasite provoque une cirrhose du foie chez les animaux hôtes. Lorsque de plus grands prédateurs mangent ces animaux, les œufs capillaires pénètrent dans le corps et en sortent avec des excréments. Ensuite, les excréments sont dans le sol et, en 30 jours, sont contagieux pour les autres animaux et les humains. Après être entrés au hasard dans le corps humain, les œufs de parasites migrent vers le foie, où ils atteignent la taille de vers adultes. Une autre voie de transmission est la décomposition des animaux infectés, y compris le foie, lorsque le parasite reste simplement dans le sol sous forme active pendant la pourriture des restes.

C. philippinensis (maladie capillaire intestinale) n'est pas transmise d'une personne à l'autre et nécessite un hôte intermédiaire - le poisson d'eau douce. Capillaria philippinensis parasite également les oiseaux se nourrissant de poissons de rivière et de mer. Lorsque les humains mangent du poisson cru ou infecté, les larves migrent vers les intestins et y restent jusqu'à ce qu'elles deviennent des vers adultes. Les femelles pondent des œufs dans les intestins, ces œufs sont également excrétés dans les fèces. Quand les excréments humains infectés atteignent une source d'eau douce, les larves tombent dans l'eau, où les poissons peuvent les avaler. Ainsi, le cycle continue. Certains œufs se développent directement dans les intestins, ce qui entraîne un grand nombre de vers et une hyperinfection.

Aux Philippines, des cas d'infection à Capillaria philippinensis sont régulièrement détectés, d'où le nom du ver. Parfois, des cas d'infection sont enregistrés en Thaïlande, en Colombie, au Moyen-Orient et dans les pays d'Asie. De temps en temps, des flambées sporadiques sont enregistrées dans le monde.

Capillaria aerophila (maladie capillaire pulmonaire) peut être transmise par inhalation accidentelle d'un œuf parasite, ainsi qu'au contact d'un animal malade ou par un baiser avec une personne malade. Des représentants de l'espèce Capillaria aerophila se trouvent souvent dans les bronches et les poumons de divers petits mammifères sauvages (souris des champs, gerboises, chiens de prairie, singes, etc.). Les œufs peuvent quitter le corps humain avec des excréments ou au moment de la toux et des vomissements.

Symptômes de maladie capillaire, diagnostic

Parfois, la maladie évolue de façon si imperceptible qu’une personne ne cherche pas d’aide. Cependant, dans des conditions favorables, les vers commencent à se multiplier, provoquant des symptômes négatifs et une détérioration rapide du bien-être du patient.

Lorsqu'un seul ver individuel adulte vit dans le corps humain, le patient ne s'inquiète pas des symptômes, mais avec un grand nombre de parasites, la personne ne se sent pas bien. Les premiers signes les plus persistants d'un parasite dans les intestins sont l'anémie, les symptômes de l'hépatite, la fièvre, l'hypereosinophilie et la diarrhée.

Les principaux symptômes de la maladie capillaire intestinale sont les symptômes suivants:

  • douleurs abdominales (aiguës, avec des picotements, peuvent passer de temps en temps et reprendre),
  • la diarrhée

Si les intestins ne sont pas traités pour les parasites, une auto-infection peut se produire, entraînant une entéropathie et une cachexie ultérieure. Ensemble, ces symptômes peuvent être mortels pour l'homme. La diarrhée est dangereuse par déshydratation, déséquilibre électrolytique et perte générale de force. Un signe alarmant est une diarrhée persistante sans fièvre et vomissements. Dans ce cas, le patient perd très rapidement du sel, des électrolytes, du liquide, ce qui menace une détérioration rapide du bien-être. Les médicaments antidiarrhéiques classiques ne peuvent pas éliminer cette condition.

La maladie capillaire hépatique, à son tour, se traduit par les symptômes suivants:

  • jaunissement du blanc des yeux,
  • peau sèche et jaune
  • muqueuses sèches du nez et des yeux,
  • mauvaise haleine
  • difficulté à uriner
  • douleur dans le foie
  • douleur abdominale
  • augmentation des globules blancs dans le sang,
  • sauts possibles de la température corporelle.

Il existe également un risque de maladie capillaire qui ne se propage pas seulement à un organe, mais aussi aux organes voisins. La maladie capillaire hépatique, comme la maladie capillaire intestinale, est très dangereuse et peut entraîner la mort assez rapidement si elle n'est pas traitée.

Symptômes de la maladie capillaire pulmonaire:

  • toux, essoufflement,
  • douleur thoracique, essoufflement,
  • asthme (symptômes)
  • fièvre
  • toux sèche persistante,
  • douleur dans les poumons lorsqu'une toux apparaît.

Pour le diagnostic de tous les types de maladies capillaires, les types de tests suivants sont requis:

  • biopsie de l'organe atteint (poumon, foie, intestin),
  • crachats, sang, tests de selles,
  • test sanguin général
  • analyse des symptômes du patient sur la base de l’image globale de la maladie.

Certaines formes de maladie capillaire peuvent être transmises d'une personne à l'autre. Par conséquent, cette maladie est considérée comme mortelle.

Traitement des maladies capillaires, mesures préventives

La maladie capillaire est traitée avec des médicaments tels que le Tiabendazole, le Mebendazole ou l'Albendazole. La posologie est prescrite par le médecin en fonction de l'âge et du poids du patient, ainsi que de la gravité de l'infection.

Le parasite S. hepatica est assez rare et l'expérience clinique de son traitement est organique. En cas de maladie capillaire hépatique, les stéroïdes sont utilisés pour éliminer le processus inflammatoire dans le foie.

Une prévention adéquate des infections est importante pour éviter un traitement à long terme. Alors, quelles mesures préventives faut-il suivre pour ne pas être infecté par une maladie capillaire?

Tout d'abord, dans les usines et dans les zones résidentielles, une élimination appropriée des matières fécales doit être effectuée. Il est nécessaire d'exclure ou d'arrêter le déversement de ce type de déchets dans l'eau douce, ainsi que dans des plans d'eau ouverts. Il est inacceptable d'avoir des fosses d'égout sur le même territoire qu'un endroit pour stocker de la nourriture, des fruits et des légumes. Les engrais organiques de production en usine doivent être utilisés et les engrais ne doivent pas être fertilisés avec des déchets humains.

Après tout travail avec le sol, vous devez d'abord changer de vêtements, puis vous laver soigneusement les mains avec des détergents. Avant de commencer la cuisson, les mains doivent également être lavées. Tous les aliments, y compris les légumes, les fruits, le poisson ou la viande, doivent être soigneusement lavés avant la cuisson. Le matériel de coupe, les couteaux et les couverts après contact avec de la viande ou du poisson crus doivent également être lavés.

Les enfants doivent être sensibilisés à l'importance des procédures d'hygiène personnelle, il est particulièrement important de leur apprendre à se laver les mains correctement et soigneusement, car la plupart des parasites pénètrent dans la bouche de l'enfant lorsqu'ils sont en contact avec des mains sales.

Il vaut mieux refuser l'utilisation de poisson cru ou insuffisamment cuit. Pour le stockage, il est préférable de congeler le produit et de le conserver en congélation à long terme pendant environ 7 jours. La température du congélateur doit être inférieure à moins 20-35 degrés Celsius. Après la cuisson, la température interne du poisson doit être d'au moins 63 degrés Celsius.

Selon les matériaux:
1. Medic8 Ltd.
2. Centres de contrôle et de prévention des maladies.
3. Wen-Cheng Chung, Département de parasitologie, Université médicale de Taipei.

Epidémiologie

Ainsi, la seule raison du développement d'une maladie rare appelée capillariose est l'ingestion d'helminthes du genre Capillaria, et la voie de développement de la maladie et de ses symptômes dépendra du type d'infection parasitaire. De plus, la maladie peut également toucher des personnes d'âges différents.

La capillariose intestinale est originaire des îles Philippines (côtes nord et ouest de l'île de Luzon). Plus tard, des cas d'infection à Capillaria philippinensis ont été enregistrés en Thaïlande, acquérant le caractère d'une épidémie, dans certains cas mortelle (à ce jour, le taux de mortalité est passé de 30% à 6%).

La dépendance de l'incidence des maladies capillaires sur le sexe n'est pas tracée. Le plus grand nombre d'hommes malades par rapport aux femmes s'explique davantage par les particularités de l'activité professionnelle dans les zones côtières (pêche et emploi dans les industries de transformation du poisson).

Des cas d'infection par une maladie capillaire hépatique ont été signalés dans différentes parties du monde: en Amérique et en Afrique, en Europe et en Asie. Mais la maladie capillaire pulmonaire a été enregistrée même dans notre pays (la Russie et l'Ukraine représentent 8 cas au total), tandis qu'en France, au Maroc, en Asie centrale, en Iran et en Serbie, de tels cas ont été identifiés au singulier.

, , , ,

Causes de la maladie capillaire

La capillariose est l'un des types de nématodoses causées par les galminthes du genre Capillaria de la famille des Trichinellidae. Ils sont l'une des variétés de vers ronds qui parasitent le corps des poissons, des oiseaux, des animaux et, dans certains cas, des personnes. Les helminthes sont de petite taille (les individus adultes mesurent environ 2 à 4 mm de long), mais lorsqu'ils se multiplient, ils peuvent nuire gravement à la santé humaine, entraînant même dans de rares cas la mort du "propriétaire".

La capillariose est le nom généralisé des pathologies causées par les vers du genre capillaire. Il existe 3 types de parasites qui pénètrent dans le patient de différentes manières, ont une localisation différente et provoquent des symptômes individuels de la maladie.

Capillaria philippinensis, ainsi nommée parce qu'elle a été découverte pour la première fois sur les îles des Philippines dans les années 60 du XXe siècle, l'intestin choisit le lieu de son parasitisme, provoquant la soi-disant capillariose intestinale. Cette pathologie est considérée comme la plus courante, bien que la maladie soit encore l'une des rares.

Capillaria hepatica choisit le foie hôte comme site d'activité, provoquant une cirrhose des organes. Dans ce cas, ils parlent de maladie capillaire hépatique.

Capillaria aerophila s'installe dans les poumons des mammifères et des humains, où elle migre des intestins et où elle se multiplie activement, provoquant le développement d'une maladie capillaire pulmonaire.

, , , , , ,

Facteurs de risque

L'infection par la maladie capillaire hépatique se produit par l'ingestion de larves de Capillaria hepatica dans le corps humain. Cela peut se produire si l'hygiène n'est pas respectée. Les facteurs de risque d'infection par les helminthes sont l'eau potable contaminée par des parasites, les aliments non lavés (en particulier les légumes et les fruits), l'hygiène insuffisante de la peau des mains après un contact avec des objets infectés.

Les œufs d'helminthes pénètrent dans le sol et l'eau avec les excréments d'animaux infectés (singes, petits rongeurs, chiens de prairie, etc.) et après la décomposition des animaux infectés morts. Les porteurs de la maladie peuvent également être des animaux prédateurs qui se nourrissent de petits rongeurs.

La maladie capillaire pulmonaire peut être infectée de deux manières. Le plus souvent, l'infection se produit par des légumes ou des mains non lavés, moins souvent par un contact étroit avec une personne infectée (toux, baisers, etc.).

Les femelles adultes pondent des œufs dans les poumons de l'hôte. Les œufs d'helminthes, comme dans les deux premiers cas, peuvent pénétrer dans le sol avec des vomissures et des excréments. L'ingestion d'œufs et de larves dans l'intestin se produit lors de la consommation d'aliments contaminés, ainsi que de la toux des bronches et de la déglutition dans l'œsophage. De plus, certains d'entre eux pénètrent dans l'environnement extérieur avec des excréments, tandis que d'autres restent parasites chez l'hôte.

Dans le sol, les œufs d'helminthes mûrissent en un à 1,5 mois jusqu'à l'état des larves et restent infectieux pour les animaux pendant un an. Lorsque des aliments envahissants sont consommés, les larves migrent des intestins vers les poumons, où elles atteignent la puberté et se multiplient.

Alors que les hôtes intermédiaires de Capillaria philippinensis sont des poissons, dans le cas de Capillaria aerophila, ils peuvent être des vers de terre (bien que cela ne soit pas du tout nécessaire). Une source d'infection pour une personne peut être soit des produits infectés, soit une personne ou un animal malade (le plus souvent des chats ou des chiens sans abri).

, , , , ,

Pathogenèse

Comme déjà mentionné, les agents responsables de la maladie sont les nématodes du genre capillaire, qui parasitent dans divers organes, perturbant le métabolisme dans le corps, provoquant des processus inflammatoires dans la zone de localisation, affectant négativement le fonctionnement des organes et le bien-être d'une personne infectée.

Les helminthes peuvent pénétrer dans le corps humain de différentes manières. Dans la capillariose intestinale, on pense que l'infection se produit lorsqu'un poisson d'eau douce envahissant est mangé, qui à son tour n'a pas subi un traitement thermique suffisant. La source d'infection peut être les oiseaux qui mangent du poisson, ainsi que les petits rongeurs (gerbille), qui ne craignent pas non plus de manger du poisson. L'homme lui-même, devenu l'hôte des parasites, n'est pas considéré comme contagieux, car l'infection ne dépasse pas les intestins.

La reproduction de ce type d'helminthes se produit de deux manières. Certaines femelles pondent des œufs qui, avec des excréments, tombent dans l'eau, où ils mûrissent et peuvent être avalés par les poissons. Autres - reproduisent immédiatement les larves de stade 1, qui se développent principalement dans l'intestin grêle jusqu'aux adultes. Ainsi, plusieurs générations de vers se développent à la fois, qui se multiplient activement au cours du mois, provoquant ensuite les symptômes de la maladie capillaire.

, ,

Complications et conséquences

Et pourtant, malgré toute l'image symptomatique désagréable, la capillariose elle-même n'est pas aussi terrible que ses conséquences. Il convient de noter immédiatement que toute forme de maladie capillaire avec un traitement insuffisant ou prématuré peut entraîner la mort du patient en raison de complications évolutives.

Ainsi, avec la capillariose intestinale, nous observons une déshydratation sévère, la perte de substances vitales (eau, sels, électrolytes) et des troubles métaboliques dangereux. Un long séjour de vers dans l'intestin conduit au développement d'une entéropathie (altération de l'hydrolyse enzymatique et de l'absorption des nutriments dans l'intestin, perte de protéines), et par conséquent à la cachexie (degré d'épuisement extrême avec atrophie des organes et des systèmes corporels).

Les conséquences de la maladie capillaire intestinale peuvent être des pathologies telles que l'hypokaliémie, l'hypoprotéinémie et l'hypocalcémie, qui, si elles ne sont pas traitées efficacement, peuvent également entraîner la mort du patient.

La maladie capillaire hépatique est dangereuse pour le développement de la cirrhose, l'une des maladies les plus dangereuses de cet organe important avec des statistiques impressionnantes sur les décès.

La maladie capillaire pulmonaire, qui est à risque même dans le pays d'origine, peut entraîner une pneumonie. Et son traitement, comme vous le savez, dépend de la rapidité et de l'efficacité de la thérapie prescrite, et est un processus assez long, y compris une longue période de réadaptation.Des difficultés particulières surviennent en cas de diagnostic intempestif en raison de l'absence de symptômes spécifiques dans cette forme d'helminthiases, qui est lourde de développement de formes sévères de maladie capillaire avec une forte probabilité de décès.

, , , , , ,

Diagnostic de la maladie capillaire

Un gros problème dans le diagnostic d'une maladie capillaire est que ses symptômes peuvent indiquer de nombreuses maladies différentes qui ne sont en aucun cas associées à une infection parasitaire. Ainsi, le traitement de ces maladies n'aidera en aucune façon à éliminer la cause de la mauvaise santé des patients et des processus pathologiques se produisant dans leur corps.

, , , , , ,

Diagnostic différentiel

Les objectifs du diagnostic différentiel dans ce cas sont:

  • tracer une ligne entre la maladie capillaire intestinale et l'indigestion ordinaire, l'infection intestinale, l'intoxication,
  • faire la distinction entre la maladie capillaire hépatique et l'hépatite aiguë,
  • en cas de maladie pulmonaire capillaire, exclure les maladies du système broncho-pulmonaire présentant des symptômes similaires (trachéite, bronchite, trachéobronchite, pneumonie, etc.),
  • si des œufs d'helminthes sont trouvés, pour les différencier des œufs similaires d'autres nématodes (par exemple, trichocéphale), provoquant d'autres pathologies avec des symptômes similaires (dans ce cas, la trichocéphalose), mais avec une approche légèrement différente du traitement,
  • puisque la trichocéphalose et la maladie capillaire peuvent coexister de la même manière dans le même organisme, les patients atteints de trichocéphalose, une pathologie plus courante, doivent également vérifier la présence de parasites du genre capillaire.

Les diagnostics de laboratoire et instrumentaux viennent en aide aux diagnostics différentiels. Des études en laboratoire sont effectuées en fonction des symptômes de la maladie, indiquant une forme spécifique. Ils sont efficaces dans la forme intestinale et pulmonaire de la maladie capillaire.

Avec la maladie capillaire hépatique, certaines informations peuvent être fournies par des tests sanguins généraux et biochimiques qui montrent une teneur significative en leucocytes éosinophiles, bien que la source de l'inflammation et sa cause restent inconnues. Dans ce cas, les changements dans la composition du sang seront caractéristiques de la forme pulmonaire de la pathologie.

Le diagnostic de la maladie capillaire hépatique est très difficile. Dans la plupart des cas, le diagnostic a été posé après le décès des patients. Heureusement, cette forme d'helminthiases est extrêmement rare.

Dans la forme intestinale et pulmonaire de maladie capillaire, une analyse des selles pour la présence d'œufs capillaires sera également indicative. Si une capillariose pulmonaire est suspectée, des expectorations ou des écouvillons des voies respiratoires sont également étudiés, où des œufs d'helminthes peuvent être trouvés.

Dans certains cas, pour détecter les nématodes, en particulier avec une forme pulmonaire et hépatique de pathologie, une biopsie d'organe est réalisée où les parasites sont localisés. Certes, la probabilité de prendre une biopsie appropriée (un morceau de tissu vivant peuplé de nématodes) n'est pas si élevée, en particulier au stade initial de la maladie.

Il est possible d'identifier des adultes dans le corps lors d'une résonance magnétique ou d'une tomodensitométrie de l'organe correspondant.

Les patients eux-mêmes peuvent également aider le médecin à diagnostiquer la maladie s'ils racontent en détail tous les symptômes qui surviennent, le moment de leur apparition, ce qui a précédé l'apparition de cette symptomatologie, sans oublier de mentionner les voyages à l'étranger la veille de la maladie. Surtout quand il s'agit de suspicion de capillariose intestinale.

Maladies du hérisson

Une variété de maladies peuvent attendre votre animal de compagnie épineux

L'apparition d'une toux et d'un nez qui coule chez un hérisson est un signe certain d'une maladie pulmonaire. Dans ce cas, l'animal devient comme triste, léthargique et inactif, les yeux acquièrent une teinte trouble. Les principales raisons: mauvaises conditions pour le hérisson, par exemple, il fait trop froid et humide à la place de leur entretien, résultat du stress lors de la capture, des lésions pulmonaires helminthiques.

Espionner dans la poussière des coins de votre appartement: sous les canapés et derrière les armoires, un hérisson peut facilement contracter une maladie oculaire telle qu'une conjonctivite.

Une mauvaise nutrition du hérisson peut provoquer des diarrhées: en particulier lorsque le hérisson est traire et nourri avec du pain.

Une infection par l'herpèsvirus avec des dommages au foie a été décrite chez les hérissons européens et africains.

L'apparition de pellicules et d'ulcères est un signe certain d'une infection cutanée d'un hérisson de nature fongique ou bactérienne. Les épines peuvent également tomber chez les hérissons, ce qui s'accompagne souvent d'un changement de comportement: l'animal devient agité. Si vous pouvez voir sur les plaques chauves que de nouvelles aiguilles poussent, alors ce n'est qu'une mue. Sinon, vous devez savoir s'il existe des parasites, en particulier des tiques cutanées et sous-cutanées. Une autre cause de prolapsus des aiguilles est la dermatite causée par des infections fongiques.

Les hérissons sont souvent affectés ou porteurs asymptomatiques de champignons dermatophytes, principalement Trychophyton mentagrophytes var. Erinacei, et ils peuvent infecter les gens, ce qui conduit au développement de la microsporie. De plus, Candida albicans a été détecté chez un certain nombre d'individus, ce qui leur permet d'être considéré comme une source potentielle de cette infection.

Les hérissons ont acquis une popularité particulière ces dernières années et, selon une estimation approximative, environ 40 000 Américains les gardent comme animaux de compagnie. Pendant ce temps, les hérissons peuvent devenir une source de diverses maladies, d'une réaction allergique sous forme de cloques à une injection avec des aiguilles en passant par un certain nombre d'infections zoonotiques de nature bactérienne, virale ou fongique. Les enfants, les personnes âgées ainsi que les personnes présentant des états d'immunodéficience de diverses origines courent un risque accru d'infection.

Il a été établi que les hérissons sont un réservoir d'un certain nombre d'infections virales (virus de l'encéphalite à tiques, virus Tahyna, arbovirus, paramyxovirus).

La salmonellose est l'une des principales infections portées par les hérissons. Bien que la plupart des animaux infectés présentent des symptômes d'anorexie, de diarrhée et de perte de poids, un portage asymptomatique peut survenir dans environ 28% des cas. Les hérissons sont connus pour être la principale source d'infection à Salmonella du sérotype Tilene. Entre 1995 et 1997, au Canada, 9 cas d'infection causée par ce micro-organisme ont été enregistrés chez des enfants et 1 chez un adulte ayant des antécédents de contact avec des hérissons. Les hérissons peuvent également être une source d'infection à Salmonella typhymurium chez l'homme. Des études ont montré que jusqu'à 40% des individus sont infectés par cette souche. Un certain nombre de micro-organismes ont été trouvés à plusieurs reprises chez les hérissons, mais jusqu'à présent, aucun cas d'infection humaine par ces animaux n'a été détecté (Y. testis, Y. pseudotuberculosis, M. marinum, C. psittaci, C. burnetii et T.gondii).

La prévention de l'infection par contact avec les hérissons consiste à observer attentivement les règles d'hygiène personnelle et s'il y a des signes de maladie chez le hérisson, un traitement approprié doit être immédiatement effectué.

Les propriétaires de hérissons, ainsi que les personnes qui travaillent avec eux, doivent se laver les mains régulièrement après un contact avec des animaux. Les hérissons ne doivent pas se trouver dans les zones de cuisson. En outre, leur acquisition ne doit pas être encouragée, car l'habitat naturel des hérissons est la faune et, en règle générale, ils sont difficiles à apprivoiser, en particulier à l'âge adulte.

Médicaments efficaces pour les maladies capillaires

Comme déjà mentionné, en médecine traditionnelle, comme médicament de choix pour les maladies capillaires, Mebendazole. Et cela est compréhensible, car la substance active du médicament (mébendazole) a un large spectre d'action anthelminthique, et la capillariose est l'une des indications de l'utilisation du médicament.

Certes, le médicament n'est pas prescrit aux enfants de moins de 2 ans, pendant la grossesse et l'allaitement, présentant des pathologies hépatiques et rénales sévères (environ 5 à 10% du médicament sont excrétés par les reins, même cette quantité est assez toxique), ainsi qu'avec une hypersensibilité au médicament.

Mode d'administration et posologie. Avec une maladie capillaire, le médicament est pris dans les 3 jours. Une administration à deux reprises du médicament est montrée: le matin et le soir. Une dose unique pour les adultes est de 1 comprimé (100 mg), pour les enfants de 2 à 10 ans, la dose est réduite de 2 ou 4 fois.

Après un demi-mois ou un mois, le cours peut être répété s'il y a des signes de réinfection.

La prise du médicament peut s'accompagner d'effets secondaires tels que nausées, vomissements, diarrhée, douleurs épigastriques, maux de tête et vertiges, modifications de la composition du sang et de l'urine, augmentation de la perte de cheveux, manifestations allergiques. Heureusement, ces symptômes sont assez rares.

La prise du médicament en parallèle avec le médicament "Cimetidine", qui supprime la production d'acide chlorhydrique, peut entraîner une augmentation du taux de mébendazole dans le sang, ce qui entraînera une intoxication. Mais la karmazépine et d'autres stimulants métaboliques, au contraire, réduisent la concentration de mébendazole, ce qui peut entraîner une diminution de l'efficacité de ce dernier.

Albendazole - un analogue du «mébendazole» en termes d'appartenance à un groupe et d'action exercée (antiparasitaire), mais avec une autre substance active. Contrairement au mébendazole, qui agit principalement dans l'intestin, l'albendazole pénètre facilement dans divers tissus et fluides corporels, exerçant un effet néfaste sur les nématodes non seulement dans l'intestin, mais également dans le foie, les poumons et d'autres organes.

Malheureusement, ce médicament antiparasitaire efficace ne doit pas être pris chez les enfants de moins de 2 ans, les femmes enceintes et allaitantes, les patients présentant des lésions rétiniennes et présentant une hypersensibilité au médicament. La prudence est observée dans le traitement des patients atteints d'une maladie du foie.

Prenez le médicament une fois à raison de 1 comprimé (400 mg) sans l'écraser. La dose quotidienne maximale ne dépasse pas 800 mg. Pour les enfants, la dose est divisée par deux.

La cure dure de 2 à 3 jours. L'administration répétée du médicament peut être prescrite après 3 semaines.

La prise du médicament peut s'accompagner de maux de tête, de dyspepsie et de douleurs abdominales, de troubles de la composition du sang, de réactions allergiques sous forme de démangeaisons et d'éruptions cutanées et d'une altération de la fonction rénale.

Il n'est pas souhaitable de prendre le médicament simultanément avec la cimétidine, la dexaméthasone, le praziquantel.

Pour le traitement des patients de moins de 2 ans (à partir de 12 mois) et des adultes, le médicament Nemozol est également utilisé avec le même principe actif, qui est disponible sous forme de comprimés réguliers et à croquer et sous forme de suspension pour se débarrasser des helminthes des petits enfants.

Les contre-indications du médicament sont les mêmes que pour l'albendazole. Et les effets secondaires, entre autres, peuvent se manifester sous forme de fièvre et de tension artérielle, d'insuffisance rénale aiguë, de symptômes d'irritation des méninges et de suppression de la formation osseuse.

Posologie et administration. Pour le traitement des enfants de 1 à 3 ans, le médicament est destiné sous forme de suspension à administrer aux bébés avec de la nourriture. Pour les enfants de moins de 2 ans, une dose unique du médicament est indiquée dans la quantité de 1 cuillère à dessert, pour les patients âgés de plus de 2 ans, la suspension est administrée à une dose deux fois celle indiquée, qui est administrée 1 ou 2 fois par jour.

Le médicament en comprimés est recommandé pour les patients âgés de plus de 3 ans. Cela devrait être fait avec des aliments gras, ce qui augmente la biodisponibilité du médicament. Une dose unique (aka quotidienne) du médicament est de 1 comprimé.

Le traitement de diverses pathologies dure de 3 à 10 jours. Avec la maladie capillaire hépatique, cela peut prendre jusqu'à 4 semaines, avec une répétition possible des cours jusqu'à 3 fois. L'intervalle entre les cours est de 2 semaines.

3 semaines après le traitement avec le médicament, il est nécessaire de ré-analyser les excréments pour les œufs et les larves d'helminthes.

Il faut comprendre que si en cas de maladie capillaire intestinale, la prise de comprimés n'est obligatoire que pour un patient non contagieux, alors en cas de forme pulmonaire, l'administration prophylactique d'anthelminthiques est recommandée pour toute personne en contact étroit avec le patient.

En matière d'hygiène, cette condition est un must pour tous.

, , , , , , , ,

Une approche moderne du traitement des helminthiases

Récemment, il gagne de plus en plus en popularité. programme antiparasitaire et améliorant la santé "Optisalt"basé sur l'utilisation de préparations à base de plantes avec une action anthelminthique et de santé générale. L'efficacité de ce programme dans le traitement des maladies capillaires est également prouvée.

La sélection des médicaments Optisalt est telle qu'ils ne peuvent pas augmenter en toute sécurité la durée du traitement, affectant les parasites à tous les stades de leur développement.

Les principaux médicaments antiparasitaires du programme sont les préparations à base de plantes Metosept, qui agissent sur les helminthes et leurs larves dans divers organes et fluides corporels, et Vitanorm, qui agit comme un antibiotique naturel aux effets anti-inflammatoires et purificateurs sanguins.

Les fonds supplémentaires sont:

  • "Bactrum" (élimine les produits de la mort des helminthes et stimule le système immunitaire),
  • "Regesol" (purifie le sang, a un effet régénérateur sur les tissus),
  • "Neuronorm" (soulage la douleur et les crampes, tonifie le tractus gastro-intestinal, a un effet sédatif),
  • "Maxipharm" (source d'oligo-éléments nécessaires à l'organisme),
  • "Tsimed" (une source de cuivre et de zinc, normalise le processus d'hématopoïèse),
  • "Chromacine" (immunostimulant, régulateur biliaire),
  • "Hepato" (régule le foie, restaure les tissus organiques et les processus métaboliques en eux),
  • "Imkap" (combat les effets de l'intoxication, améliore la circulation sanguine dans les petits vaisseaux),
  • «Fomidan» (améliore le métabolisme, normalise la pression artérielle, prévient les tumeurs, renforce le système immunitaire).

Une approche intégrée et sûre du traitement dans le cadre du programme Optisalt permet non seulement d'éliminer les capillaires et autres parasites du corps humain, mais également de restaurer rapidement le corps lui-même après une maladie, renforçant l'immunité et donnant de la vitalité.

Son utilisation est possible à la fois comme traitement principal et comme thérapie supplémentaire, ce qui permet de réduire les effets toxiques nocifs des produits chimiques sur le corps.

Un tel traitement est indiqué pour les patients adultes et les enfants. Une thérapie sans conséquences négatives pour le corps est effectuée pendant six mois ou plus. Dans le même temps, après chaque mois de traitement, une pause de 7 jours est effectuée.

Identifier le manque d'oligo-éléments et les dommages tissulaires dus à l'invasion helminthique aide le dispositif "IridoScreen", qui ne présente pas non plus de risque pour la santé des patients, car le diagnostic est établi selon un examen microscopique de l'iris.

Traitement alternatif

L'infection par des helminthes, à la suite de laquelle de multiples maladies se développent dans le corps humain, y compris les maladies capillaires, est considérée comme dangereuse pour la santé, vous devez donc lutter contre les parasites de toutes les manières possibles, y compris les remèdes populaires.

Cela est particulièrement vrai dans les cas où une pharmacothérapie déjà limitée est contre-indiquée en raison de certaines caractéristiques du corps du patient, de certaines périodes de sa vie et de son état de santé. Dans de tels cas, un traitement alternatif aidera à lutter contre la maladie, qui dans la plupart des cas est totalement inoffensive, mais nécessite toujours la consultation d'un médecin, ne serait-ce que pour éviter une réaction allergique aux herbes et aux plantes avec une sensibilité accrue à celles-ci. Une consultation médicale sera également nécessaire pour le traitement alternatif des jeunes enfants et des femmes enceintes, pour lesquels les anthelminthiques populaires sont contre-indiqués.

Toutes les méthodes populaires de lutte contre les nématodes ne seront pas aussi efficaces dans les maladies capillaires. Le problème réside dans la localisation des parasites, dans laquelle le nettoyage des intestins avec un lavement ne donne pas toujours des résultats positifs, car les capillaires choisissent principalement l'intestin grêle, le foie ou les poumons pour la vie.

Un effet plus important peut être obtenu en prenant des produits oraux sous forme d'infusions, de décoctions et même de certains produits qui n'aiment pas les helminthes. Les oignons, l'ail, le gingembre, le raifort, le piment fort, la cannelle sont les remèdes populaires les plus populaires pour lutter contre les parasites, particulièrement efficaces pour les formes intestinales d'helminthiases.

Ils n'aiment pas les helminthes et les carottes. Il peut être consommé frais, haché sur une râpe ou boire du jus d'un légume orange (un demi-verre pour 1 dose). Il est préférable de le faire le matin à jeun, en ajoutant un peu de sucre à la friandise.

Aide à lutter contre les helminthes, sature un corps affaibli de vitamines et de minéraux potion de miel et de citron. Mélanger le jus d'un citron avec une demi-cuillère à soupe de miel. Buvez la composition pour la nuit.

L'agent anthelminthique et le zeste de grenade, qui doivent être écrasés, versés avec une petite quantité d'eau et bouillis pendant 30 minutes, ont fait leurs preuves. Prenez une décoction 3 fois par jour.

Pour les enfants, un remède tel que l'infusion d'oignon convient. Broyer l'oignon moyen le soir et verser un verre d'eau bouillante. Laissez insister jusqu'au matin. Une perfusion forcée doit être administrée aux enfants et à la nourriture 3 fois par jour.

Pour les adultes, un médicament aussi efficace que la teinture d'alcool d'ail avec du raifort convient également. Certes, il faudra plus de 2 semaines pour préparer la teinture, mais elle est considérée comme efficace dans la plupart des helminthiases.

Avec les infections parasitaires, un traitement à base de plantes est également utilisé, qui a un effet anthelminthique prononcé. Pour lutter contre les helminthes, la tanaisie, l'absinthe, la centaurée, l'eucalyptus, le décalage à trois feuilles, les fruits et les feuilles de noyer sont utilisés.

Une attention particulière devrait être accordée à la tanaisie et à l'absinthe, en tant qu'agents anthelminthiques à base de plantes efficaces qui peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d'autres herbes.

Pour préparer le médicament, une cuillère à soupe d'herbe sèche et de fleurs de tanaisie ou d'absinthe est versée avec un verre d'eau bouillante et a insisté pendant 30 minutes. Les infusions filtrées sont prises comme suit:

  • infusion de tanaisie - 3 fois par jour pour 1 cuillère à café,
  • infusion d'absinthe - 2 fois par jour pour 2 cuillères à dessert.

Homéopathie

Il n'est pas facile de trouver des informations sur le traitement de la capillariose avec des remèdes populaires et des médicaments homéopathiques sur Internet. Le fait est que cette maladie est assez rare, surtout dans notre région. Et pourtant, sur la base du fait que la capillariose est l'une des variétés d'helminthiases, on peut supposer que les médicaments anthelminthiques prescrits pour les helminthiases seront efficaces dans les maladies capillaires.

En homéopathie, il existe de nombreux médicaments qui aident à lutter contre les helminthes. Certes, un médecin homéopathe devrait les prescrire, en tenant compte des caractéristiques constitutionnelles et psychologiques du patient.

Le plus souvent, avec des helminthes, les remèdes homéopathiques suivants sont prescrits:

Cina (Tsina) - teinture provenant des graines de Tchernobyl, connue par beaucoup comme absinthe commune. Le médicament est indiqué pour toutes les infections aux helminthes, car il est efficace dans la lutte contre les vers ronds. Il est utilisé pour traiter les adultes et les enfants. Il est utilisé dans diverses dilutions, mais avec le dosage du médicament, il faut être prudent, en respectant strictement la prescription du médecin.

Pour diverses infections aux helminthes, le remède homéopathique Calcarea carbonica (Calcarea carbonica ou Calcium carbonicum), qui est du carbonate de calcium brut (craie) obtenu à partir de coquilles d'huîtres, est également utilisé. Il améliore la minéralisation osseuse, le système digestif et l'absorption des nutriments dans le corps humain, mais il est dangereux pour les helminthes.

Parfois, avec des nématodoses, un remède homéopathique tel que Chenopodium anthelminticum est également prescrit (Chenopodium anthelminiticum). Le médicament est fabriqué sous forme d'huile à partir des graines de la gaze médicinale végétale (ou gaze antihelminthique). Efficace dans le traitement des petits patients. Une dose unique du médicament est de 0,6 g. Le traitement consiste en 3 doses du médicament avec un intervalle de 2 heures.

Aide à soulager les symptômes désagréables de l'invasion helminthique et du Spigelia (Spigelia) - un médicament fabriqué à partir de la plante anthelminthique spigelia. Il est indiqué pour les douleurs abdominales associées aux helminthiases, ainsi que pour d'autres symptômes qui accompagnent cette pathologie.

Ces médicaments et certains autres médicaments homéopathiques peuvent être efficaces contre les maladies capillaires intestinales, comme pour d'autres types de pathologie, ici, d'autres méthodes de traitement, par exemple, en utilisant des moyens traditionnels de lutte contre les capillaires, peuvent être nécessaires.

Le traitement de l'infestation helminthique avec des remèdes homéopathiques nécessite que les patients remplissent certaines conditions:

  • respecter strictement la nomination d'un homéopathe
  • vous devez utiliser un agent anthelminthique 30 minutes avant les repas (sauf indication contraire),
  • les médicaments sous forme de granules homéopathiques (grains) nécessitent une dissolution complète dans la bouche, ce n'est qu'alors qu'ils peuvent être avalés. Les teintures et les huiles doivent également être conservées dans votre bouche pendant un certain temps avant d'avaler,
  • les gommes à mâcher et les assainisseurs oraux, le thé et le café peuvent nuire à l'efficacité des remèdes homéopathiques pour les helminthes, il est donc préférable de les abandonner pendant la durée du traitement. Il en va de même pour tout produit d'hygiène à forte odeur et parfum,
  • En outre, un nettoyage du corps à l'aide de remèdes à base de plantes peut être prescrit.

Pin
Send
Share
Send