Sur les animaux

Impatiens (Cardamine impatiens) Eng. Cresson amer à feuilles étroites

Pin
Send
Share
Send


Noyau d'Impatiensis (Cardamine impatiens L.)

Biennale, rarement annuelle. La tige est nue, de 15 à 80 de haut, généralement de 25 cm. Les feuilles sont généralement nues, les feuilles de la rosette sont de deux à quatre, les feuilles inférieures de la tige de six font neuf paires, à la base du pétiole sont avec une oreille courte et ovale pétiolaire trois sont des feuilles à cinq coupes, les feuilles supérieures à feuilles lancéolées sessiles. Les fleurs sont très petites, souvent sans corolle, sépales de 1,5 mm de long, pétales blancs, 2,5 mm de long, en forme de coin oblong. Gousses sur les pédicelles espacées, presque dressées, 18-30 mm de long, environ 1 mm de large. Les graines sont rougeâtres, oblongues-elliptiques, atteignant 1,3 mm de long, avec une aile très étroite. Il fleurit en mai - juillet. Pousse dans les forêts ombragées et humides, le long des berges de la rivière dans la moitié orientale de la partie européenne de l'URSS et en Crimée, dans le Caucase, en Sibérie occidentale et orientale, en Extrême-Orient, en Asie centrale, en dehors de l'URSS - en Europe occidentale, en Asie Mineure, en Iran, dans l'Himalaya , au tibet.

En URSS, 27 espèces du genre Core poussent. Dans les forêts, vous pouvez trouver deux autres types de noyau: tendre (C. tenera Gmel.) - en Crimée et dans le Caucase et rugueux (C. hirsuta L.) - dans la partie européenne et dans le Caucase.

Plantes herbacées forestières. Biologie et conservation: un guide. - M.: Agropromizdat. Alekseev Yu.E., Vakhrameeva M.G., Denisova L.V., Nikitina S.V. . 1988.

Re: Impatiens core

Message andrisa »Ven. 12 sept. 2014 19:32

Re: Impatiens core

Message Ornella »Jeu 15 janv. 2015 03:13

Re: Impatiens core

Message veros »Ven 23 janv.2015 02h30

Re: Impatiens core

Message valerya »22 oct. 2017 02:50 am

Formule de définition

Attention: la définition est faite par Mayevsky!

Famille: herbe - feuilles et tige vertes - plantes terrestres (non aquatiques) - plantes à fleurs propagées par graines - feuilles de tige développées - fleur avec périanthe - feuilles complexes - étamines de moins de 12 - plante non carnivore - fleurs sans enveloppe commune (ce n'est pas composé) - corolle actinomorphe (ayant au moins deux plans de symétrie) - ovaire supérieur - corolle (périanthe) à pétales libres - un pilon - pas de cloche à la base de la feuille - hypanthium (comme, par exemple, les cynorrhodons) non - double périanthe - cupule et corolle à quatre membres - une tasse avec des fruits tombe, des pétales avec de longs ongles, disposés en croix, étamines 6, pistil entier, capitate, fruit - gousse - gentil: le fruit est une gousse, sa longueur est au moins 3-4 fois supérieure à sa largeur - le nez de la gousse est cylindrique, mince - les gousses sont nues - fleurs blanches - la plante est nue (il y a des cils le long du bord des oreilles et quelques feuilles, en particulier la partie supérieure) - les feuilles des tiges sont pennées - les gousses sont droites, plates - annuelles ou bisannuelles, il n'y a pas de tubercules ni de feuilles écailleuses sur le rhizome - la tige est bien développée - genre de: petites fleurs (1,5 fois plus longtemps que les sépales, mais pas 2-3!), blancs, pétales jusqu'à 5 mm de long - segments de feuilles pennées lancéolées ou étroites-ovales, gousses de plus de 1 mm de large - segments latéraux des feuilles lancéolés ou étroits en forme d'oeuf, lobés, disséqués ou séparés, 3-7 paires, inflorescence compacte, à fleurs multiples, gousses dirigée verticalement vers le haut, disposée de façon dense, jusqu'à 20 mm de long, le dernier segment de la feuille est approximativement égal à la latérale.

La description

Ce malentendu m'est venu au printemps 2017 et pendant une année entière a rendu ma vie insupportable. Jugez par vous-même: la plante est nue, mais avec des cils aux oreilles, des fleurs sans pétales, c'est en fait un simple périanthe (ce n'est que plus tard que j'ai trouvé les pétales!), Des feuilles étranges, pliées en tube, et c'est fin mai. Je ne voulais pas décider. J'ai commencé plusieurs fois, mais tout le temps j'étais emmené loin. Selon les résultats de la détermination, il s'est avéré que je connaissais déjà une telle plante et ce n'était certainement pas ça, ou quelque chose était absurde en général. De plus, j'ai comparé le résultat avec le plantarium et les résultats n'étaient pas en ma faveur. À la fin, j'ai rassemblé mes forces, parcouru tous mes dossiers et extrait toutes les photos que j'avais (j'en ai eu cent cinquante) et j'ai commencé à déterminer d'une nouvelle manière. La définition a été faite selon Mayevsky, à mon humble avis, cela donne un résultat plus fiable. De plus, afin de ne pas tomber dans une famille étrange, comme je l'avais fait avec la verge d'or commune, j'ai commencé à déterminer dès le début, c'est-à-dire à partir de la famille. Et voici ce que j'ai: c'est le cœur du toucher! Certes, cela n'est pas devenu plus facile. Il est toujours incompréhensible avec la pubescence. Il s'avère que les cils sur les oreilles du déterminant Mayevsky ne sont pas considérés comme de la pubescence, mais chez Gubanov ils sont considérés. Et deuxièmement, seul Majewski a noté que les fleurs peuvent être sans pétales! Je ne sais même pas comment je peux vivre avec ça maintenant, mais le travail a été fait, ce qui signifie qu'une autre plante sera publiée. J'espère que des gens bien informés me corrigeront si je me trompe encore.

Des fleurs

L'inflorescence est compacte, à fleurs multiples (après 40 fleurs, j'ai perdu le compte, on peut dire à la légère 30 à 50 fleurs), sans emballage général.

Périanthe double, fleurs sans hypanthium (hypanthium - sous forme de bol ou de verre, comme un dogrose par exemple).

Le périanthe est actinomorphe (symétrique), la corolle est à pétales libres, quatre pétales blancs à longs ongles sont disposés transversalement. Les fleurs sont petites, les pétales atteignant 5 mm de long, ne dépassent pas les sépales de 1,5 fois au maximum.

Étamines 6, à anthères jaune-vert, étamines plus longues que les sépales. Pilon seul, avec stigmatisation capitale.

Ovaire supérieur, facilement visible au sommet de la corolle.

La face externe des sépales est rougeâtre ou brune. Au fait, sur la photo de gauche, vous pouvez vous entraîner à compter le nombre de fleurs, alors qu'elles n'ont pas encore été ouvertes. Sépales séparés, oblongs-lancéolés, à bordure blanche. Avec les fruits des sépales tombent.

Et ce sont des fleurs sans pétales. C'est sur de telles fleurs que je me suis brûlé, car il est logique de supposer qu'il ne s'agit pas d'un double, mais d'un simple périanthe en forme de coupe. Et si nous procédons plus loin, nous obtenons un non-sens complet. Qui savait que de telles fleurs se trouvent. Eh bien, c'est que je ne le savais absolument pas.

Feuilles

Les feuilles des tiges sont pennées, avec 4 à 7 paires de feuilles latérales. Dépliants avec des bords rentrés et s'efforcent de s'enrouler dans un tube. Et rachis avec une rainure TRÈS perceptible.

Les segments des feuilles pennées sont lancéolées ou étroitement ovées (mais pas linéaires ou étroitement lancéolées), lobées, disséquées ou séparées (mais pas rondes ni étroites).

Il n'y a pas de cloche sur la feuille (pétiole), mais il y a de merveilleuses oreilles.

Je traîne des oreilles: ils sont avec des cils (cils - parce que les poils sont situés strictement le long du bord dans presque la même ligne). Je me souviens immédiatement de l'histoire de Strugatsky "Lundi commence samedi". Dans le célèbre NIICHAVO, les mocassins sur les oreilles ont commencé à faire pousser de la laine. Au fait, en motifs cette histoire a tourné le film "Wizards".

Les feuilles supérieures sont enveloppées dans un tube. Je me demande pourquoi

Tige

Tige de 25 à 40 cm de hauteur, feuilles et tige vertes, bien développées.

Il n'y a ni annuel ni bisannuel, pas de tubercules ni de rhizomes à feuilles écailleuses.

La tige est nue, et les feuilles aussi, à l'exception des oreilles à cils.

Ajouter un commentaire

Nous l'avons lu à coup sûr! Bukof est nombreux, mais les questions deviendront moins.

Pour réduire la quantité de spam, chaque champ ne peut accepter que des caractères strictement définis, faites attention à cela!

Champ supérieur - votre nom ou surnom (arbitraire), uniquement autorisé lettres latines ou russes et espace, tout le reste sera supprimé, la longueur est limitée à 10 caractères,

Le champ du bas est l'endroit pour saisir le message lui-même, la longueur est limitée à 400 caractères. Les messages contenant des balises, des liens et du code malveillant ne seront pas acceptés. Pour que le commentaire soit accepté, limitez-vous lettres, chiffres, point, point-virgule, points d'interrogation et d'exclamation - ça va aider.

N'écrivez pas votre e-mail dans les commentaires, pourquoi avez-vous besoin de tonnes de spam? Si vous voulez vraiment écrire une lettre, écrivez-la non pas dans les commentaires, mais dans la section correspondante.

Brève description.

Plante d'un an à rosette de feuilles basales. Tiges de 20 à 60 cm de hauteur., Nues. Les feuilles sont non appariées de 4–12 cm de long avec 3–9 paires de 3–5 lobes latéraux crantés, à feuilles courtes, avec des oreilles à la base des pétioles. Les feuilles les plus hautes sont sessiles, lancéolées, entières ou à dents acérées. Toutes les feuilles sont ciliées autour du bord.

L'inflorescence est une brosse dense de 10–40 fleurs, allongée en floraison. Les fleurs sont très petites, les pétales sont blancs, 1,5 fois plus longs que les sépales. Gousses sur les pédicelles espacées, presque dressées, 18-30 mm de long., Environ 1 mm de large. Les graines sont oblongues-elliptiques, brun clair, avec une bordure étroite 1, 2.

Écologie et biologie.

Il vit dans la ceinture forestière le long des lisières de forêts ombragées et humides, au bord des ruisseaux, dans des fourrés d'arbustes. Hygrophyte. Tolérant à l'ombre.

Facteurs limitatifs. La nature relique de l'espèce. Amplitude environnementale étroite.

Mesures de sécurité. Création d'une réserve faunique dans la partie nord-est du Sayan occidental (crête de Vekhova), recherche de nouveaux habitats de l'espèce, étude de la biologie.

Sources d'information. Livre rouge du territoire de Krasnoïarsk. 1. Flore. 1994 (a), 2. Position, Krapivkina, 1985, 3. Antipova, 2003. Compilé par I.E. Yamskikh. Figure: V.S. Stepanov, N.V. Stepanov.

Pin
Send
Share
Send